Paroisse Colomiers

Ps 127(128) Heureux qui craint le Seigneur et marche selon ses voies !

Lecture Priante du Psaume de la fête de la Sainte Famille année A
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.
1. Que dit ce texte ? 2. Que me dit ce texte ? 3. Que vais-dire au Seigneur ? 4. Vivre dans la grâce du texte

 

Psaume 127(128)
01 Heureux qui craint le Seigneur et marche selon ses voies !
02 Tu te nourriras du travail de tes mains : Heureux es-tu ! A toi, le bonheur !
03 Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse, et tes fils, autour de la table, comme des plants d'olivier.
04 Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
05 De Sion, que le Seigneur te bénisse ! Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie.

*************************

1. Que dit le texte ?Une famille modeste, toute simple, en marche vers Jérusalem, pour un pèlerinage des "montées" et ça monte de Jéricho à Jérusalem ! (Pâques, Pentecôte, fête des Tentes) qui chante son bonheur (Heureux, une béatitude) : elle craint le Seigneur, (dit deux fois) c'est-à-dire elle a un rapport respectueux et affectueux avec lui. Elle marche selon ses voies, selon les chemins que lui trace son Dieu, selon la Torah, selon la Loi du Sinaï. Famille modeste, qui gagne sa vie de ses mains (bien que le travail manuel soit un honneur, même pour un intellectuel). Une famille très patriarcale, on devine que les mains sont celles du père de famille. La femme, dans ta maison, est comparée à une vigne généreuse, les enfants sont comme des plants d'olivier, images traditionnelles de fécondité heureuse. Et cela fait par ricochet le bonheur de Jérusalem, cité heureuse car demeure familiale de Dieu.

Chouraqui préfère à la traduction "Heureux" celle de "En avant" (ou "En marche", mais la place est prise... en politique !). Le bonheur, c’est d’abord un chemin à emprunter droit pour aller vers Dieu, nous dit la tradition juive de sagesse. Six fois, "Heureux" débute un psaume, il y a aussi les béatitudes dans les Évangiles...

Au verset 05 [et 06 non choisi par la liturgie : et tu verras les fils de tes fils. Paix sur Israël !] le bonheur annoncé prépare le bonheur de Jérusalem et de tout le peuple sur plusieurs générations. Le bien-être de Jérusalem fait aussi partie du bonheur du juste.

 

2. Que me dit le texte ? Ma lecture est évangélique, je suis du Christ. On comprend vite pourquoi la liturgie a choisi ce psaume pour accompagner la fête de la Sainte Famille ! Vu le contexte entrevu précédemment ! Déjà à l'âge de ses 12 ans, âge de sa majorité religieuse, Jésus est "monté" à Jérusalem. Jusqu''à ses 30 ans, il y est certainement  monté bien des fois. Et pendant sa vie publique également.

Ta femme dans ta maison... Je vais me questionner... Dans ta maison ! Dans ta maison seulement ? Peut-être pas, seulement... Aujourd’hui, des engagements professionnels et autres pour les deux dans le couple. Toujours à discerner, à ajuster et réajuster...

Les allusions mystiques : Jésus a une épouse, l’Église, dont il a des fils qu’il nourrit autour de sa table eucharistique. (Apocalypse 19,7. Soyons dans la joie, exultons, et rendons gloire à Dieu ! Car elles sont venues, les Noces de l’Agneau, et pour lui son épouse a revêtu sa parure.)

La vigne, c'est aussi une image de l’Église union d'amour entre Jésus et l'humanité (Jean 15 : Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments...) Quels sont les qualités et les défauts de mes sarments ? Comment sont-ils reliés à la vigne ?

Les pleurs de Jésus sur Jérusalem, donc son désir de bonheur pour elle : Lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle, en disant : "Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui donne la paix ! Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux." (Lc 19,41) Jérusalem, l’Église, dans quel état est-elle ? Dans quel état est ma part d’Église ? Qu'y puis-je ?

 

3. Que vais-je dire au Seigneur ? Relire le psaume, c'est une prière...

Une prière du Pape François à la Sainte Famille. Jésus, Marie et Joseph, en vous nous contemplons la splendeur de l’amour vrai, en toute confiance, nous nous adressons à vous. Sainte Famille de Nazareth, fais aussi de nos familles un lieu de communion et un cénacle de prière, d’authentiques écoles de l’Évangile et de petites Églises domestiques. Sainte Famille de Nazareth, que plus jamais il n’y ait dans les familles des scènes de violence, d’isolement et de division ; que celui qui a été blessé ou scandalisé soit, bientôt, consolé et guéri. Sainte Famille de Nazareth, fais prendre conscience à tous du caractère sacré et inviolable de la famille, de sa beauté dans le projet de Dieu. Jésus, Marie et Joseph, Écoutez, exaucez notre prière. Amen

4. Vivre dans la grâce du texte. Ora et labora ! Prie et prends ta part de travail ! Peut-être, tout simplement, être attentif aux informations les meilleures sur les débats actuels sur la famille, la paternité et la maternité...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article