Paroisse Colomiers

Psaume 144 (145) - Tu ouvres ta main Seigneur : nous voici rassasiés.

Lecture Priante du psaume du18ème dimanche ordinaire A

(Lectio Divina)

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.

1. Que dit ce texte ? 2. Que me dit ce texte ? 3. Que vais-dire au Seigneur ? 4. Vivre dans la grâce du texte.

******************

Psaume 144 (145)
08. Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour ;
09. la bonté du Seigneur est pour tous, sa tendresse, pour toutes ses œuvres.
 
15. Les yeux sur toi, tous, ils espèrent : tu leur donnes la nourriture au temps voulu ;
16. tu ouvres ta main : tu rassasies avec bonté tout ce qui vit.
 
17. Le Seigneur est juste en toutes ses voies, fidèle en tout ce qu'il fait.
18. Il est proche de ceux qui l'invoquent, de tous ceux qui l'invoquent en vérité.

***********************

Un psaume uniquement de louange. Le seul du psautier à être intitulé ''Louange''. Le psautier tout entier, en hébreu, s’appelle ''louanges''. Les 2/3 des 150 psaumes sont de louange. Chacun des 21 versets de ce psaume 144 est introduit par l'une des 21 lettres de l'alphabet hébraïque dans leur ordre. Une façon de dire que la louange doit remplir toute une journée, voire toute une vie, de A à Z, (en hébreu de Aleph à Tav), Une leçon pour ma prière, souvent faite que de demandes !

 

Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour... Dieu se présente ainsi à Moïse au Sinaï (Exode 34,6). Dans la Bible, c'est comme un ''slogan'' résumant à lui tout seul ce qu'est Dieu en profondeur. Tout l'Ancien Testament est parsemé de présentations de Dieu comme Dieu de tendresse et plein d'amour. Loin de ce que certains ont dit du Dieu de l'Ancien Testament, méchant et dur ! Un seul exemple, significatif, dans Isaïe 49,15: Tu comptes beaucoup à mes yeux et je t’aime. Une femme peut-elle oublier son petit enfant ? Même si les femmes oubliaient, moi je ne t’oublierai pas. Ce qui fait dire au bibliste Chouraqui : Amour "matriciant", comme une matrice vitale, et maternelle. Un Dieu père et mère...

 

 La bonté du Seigneur est pour tous, sa tendresse, pour toutes ses œuvres. ''Tous''...''Toutes ses œuvres''...Le projet de Dieu  va au-delà d'Israël, il est universel, toutes les personnes et toute la création. En toi seront bénies toutes les familles de la terre. (Genèse 12,3). Depuis la lointaine promesse du Seigneur à Abraham, répétée plusieurs fois. Ce fut comme un embryon d'universalisme qui se développa lentement, au gré des vicissitudes de l'histoire, des diaspora, des dispersions d'Israël dans le monde païen, c'est-à-dire non juif. Qui culminera chez le juif saint Paul : l’Écriture avait prévu, au sujet des nations, que Dieu les rendrait justes par la foi, et elle avait annoncé d’avance à Abraham cette bonne nouvelle : En toi seront bénies toutes les nations. (Galates 3,8). Catholique'' signifie ''universel'' ! Y compris vers la partie de la création que l'on dit ''matérielle'' et dont parle ainsi le pape François au début de ''Laudato Si'' : Parmi les pauvres les plus abandonnés et maltraités, se trouve notre terre opprimée et dévastée, qui ''gémit en travail d’enfantement'' (Rm 8, 22).

 

Tu donnes la nourriture... En écho à la première lecture, de la partie d'Isaïe remontant à l'Exil et au retour :Vous tous qui avez soif, venez... vous mangerez de bonnes choses... Je  vois et j'entends Jésus nous enseigner le Notre Père, en Mt 6,9s. En plein cœur du Sermon sur la Montagne : Notre Père... Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour... Dans l'évangile de Jean 6,35, dans un récit de multiplication du pain, autre que celui de Mathieu lu aujourd'hui : Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Je peux, dans ma lecture priante, chercher toutes les formes de ''pain'' que Dieu me donne. Tous ces ''pains'' culminant dans le pain eucharistique : Prenez et mangez-en tous : ceci est mon corps...Le verset suivant nous dit que tous ces ''pains'' sont dons de la bonté du Seigneur pour tous...

 

Les versets suivants sont l’expression  de la confiance en Dieu qui donne la nourriture en temps voulu... qui rassasie avec bonté. On parle volontiers du ''bon Dieu''. Le Seigneur est juste en toutes ses voies, fidèle en tout ce qu’il fait / Il est proche de ceux qui l’invoquent, de tous ceux qui l’invoquent en vérité. La justice de Dieu, la vérité, sa fidélité ne sont rien d’autre que sa miséricorde. La plus grande justice au monde est l’amour.

Paul C.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article