Paroisse Colomiers

Ps 71 (72) Toutes les nations, Seigneur, se prosterneront devant toi.

Lecture Priante du psaume du dimanche de l’Épiphanie A,B,C
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.

1. Que dit ce texte ? 2. Que me dit ce texte ? 3. Que vais-dire au Seigneur ?
4. Vivre dans la grâce du texte

Psaume 71 (72)
01 Dieu, donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice.
02 Qu'il gouverne ton peuple avec justice, qu'il fasse droit aux malheureux !
07 En ces jours-là, fleurira la justice, grande paix jusqu'à la fin des lunes !
08 Qu'il domine de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu'au bout de la terre !
10 Les rois de Tarsis et des Îles apporteront des présents. Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.
11 Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront.
12 Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours.
13 Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie.

******************

1. Que dit ce texte ? Ce psaume a été écrit au retour de l'exil. Il se présente comme une prière en faveur du roi d’Israël. Or la dynastie issue de David et Salomon n'existe plus depuis l'exil à Babylone. L'auteur imagine un retour au glorieux passé de Salomon. Tout en intercédant pour lui, le psaume lui trace clairement son programme. Le rôle d’un bon roi, c’est de voir à ce que tous sans exception puissent jouir de la justice (dans l'extrait choisi par la liturgie, 3 fois ce mot justice). Le roi aura un grand souci des plus faibles. Les mots pauvre (3 fois), malheureux, faible... Les pouvoirs de ce roi sont donc des pouvoirs de justice. Des pouvoirs de grande paix, également. "Shalom", c'est à la fois la paix, la prospérité, le bien-être, la santé, la sécurité, la totalité des biens. Il délivrera... Il aura souci... Il sauve la vie. Dieu est un libérateur.
Une royauté sur toute la géographie du Moyen Orient : de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu'au bout de la terre. Même dans les îles : Les rois de Tarsis et des Îles apporteront des présents. Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande. Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront. Ces versets accrochent le psaume au texte de la première lecture, du prophète Isaïe.
Un roi idéal, qui ne peut être que le Messie.
 
2. Que me dit ce texte ? Je peux m'imaginer chantant ce psaume avec les compatriotes de Jésus dans la synagogue de son petit village, lui le charpentier, ignoré, faible et pauvre, et pourtant parfaitement conscient que son œuvre royale de salut s'étendra à toutes les familles de la terre.
Ce psaume est la prière pour un roi. En Israël, le roi n'est pas le roi ! C'est Dieu qui est le roi ! Une théocratie. Il y a un projet de Dieu sur les sociétés, dont nous devons essayer de nous rapprocher. Est-ce que je prie pour nos gouvernants, nos responsables de toutes sortes ? Quand je mets mon bulletin de vote, est-ce que je l'ai préparé par une réflexion solide sur les programmes de justice, de paix, d'attention aux plus démunis e et aussi par une prière ? Est-ce je prends ma part dans ce travail ?
La justice... la justice... la justice...Que faisons-nous pour la réaliser là où nous le pouvons. En famille, au travail, dans les associations... Comment chanter ce psaume sans m'engager là où je peux faire grandir la justice ? 
Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront. Le projet de Dieu est universel. Par les moyens de communication modernes, par les associations de toutes sortes, l'univers entier est à nos portes. Je peux agir par ma prière intense et par mes engagements.
 
3. Que vais-je dire au Seigneur ? 4 Vivre dans la grâce du texte. Ora  et labora... Prie et mets-toi au travail. La devise de saint Benoît. Je prie l'Esprit qu'il me suggère une action à ma portée pour ce temps. Par exemple, être attentif au sens liturgique de la fête de l’Épiphanie, au-delà du folklore. Par l'étymologie du mot : Épiphanie est un emprunt, par l'intermédiaire du latin chrétien Epiphania, au grec Ἐπιφάνεια/Epipháneia qui signifie "manifestation" ou "apparition". La méditation sur le psaume de la messe peut me faire aussi prendre conscience d'un message d'universalité du salut en Jésus Christ. Après un Noël de bergers modestes, c'est un Noël de savants. C'est aussi le Noël des chrétiens d'Orient. Suis-je attentif à leur situation ?
Paul C.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article