Paroisse Colomiers

Au 1er dimanche de carême, nous nous rappelons notre mardi gras

Mardi 25 février, nous étions une dizaine à nous réunir chez KimLien pour notre réunion de quartier. Le 25 février était mardi gras et ce n’était évidemment pas un hasard car nous souhaitions faire une petite fête raisonnable avant de commencer notre chemin du Carême. L’ambiance était sympathique et nos échanges simples et chaleureux comme d’habitude.
Nous avons commencé notre réunion par le Notre Père, prière des enfants de Dieu pour la terminer par la prière des Pauvres, celle à la Sainte Vierge. Puisque nous étions plusieurs réunis en son nom alors Dieu était donc là au milieu de nous.
Oui, bien sûr que nous avons fait un bon petit repas mais nous avons également échangé un peu plus formellement sur le thème des jeunes avant de partager nos sujets du moments, nos petites choses qui font notre quotidien.
 
Le thème principal de notre soirée était donc « Comment pouvons-nous prier pour les jeunes durant ce carême ». Si nous sommes tous enfants de Dieu, nul ne peut ignorer que l’âge moyen de nos paroissiens est quand même avancé et que les frères en Dieu de moins de 45 ans ne sont pas si nombreux, sans parler de ceux qui ont moins de 30 ans… Pourtant, les « jeunes », comme le montre l'histoire humaine, sont les acteurs dynamiques, créatifs, novateurs, d'une société. S’ils sont considérés comme l'avenir de notre société, alors qui sont les « jeunes » d'aujourd'hui ? et ceux de Colomiers ? Et bien, ce sont eux que nous souhaitons mettre au centre de nos attentions et peut être même de nos intentions lors de ce Carême. Nous nous sommes d’abord laissés inspirer par quelques textes bibliques tirés du chapitre 4 de « Christus Vivit », l’Exhortation apostolique post-synodale aux jeunes et à tout le Peuple de Dieu, 25 mars 2019. Chacun a pu évoquer un passage, et comme on dit « Dieu sait qu’il y en a », qui lui parle un peu plus personnellement avant de travailler notre projet de Carême collectivement. Voici ce que nous souhaitons réaliser durant ce carême et nous sommes heureux de le partager avec les lecteurs de ce blog. L’équipe du soir de quartier Perjet-Monturon se propose d’ici Pâques, d'inviter,  d'écouter et éventuellement d'accompagner quelques jeunes de 20 à 30 ans ayant peut être pris leur distance avec l’Eglise et ceci dans la simple perspective de maintenir un trait d’union entre les futures générations et nous les plus anciens.
Sans prosélytisme mais avec affection, nous nous adapterons à chacun d'eux afin de vivre avec eux une Visitation comme Élisabeth et Marie.
Ainsi, des jeunes connus par des personnes de la paroisse seront invités. Nous choisirons avec eux les heures, éventuellement les dates, pourquoi pas les lieux de rencontre ainsi que les thèmes de discussion comme par exemple leurs intérêts, leurs domaines d’études ou leurs activités professionnelles naissantes...
 
Comme à notre habitude, nous avons également évoqué quelques sujets impromptus qui nous tenaient à cœur. Ainsi, certains ont évoqué les petites privations qu’ils ont choisies pour le jeune du Carême. D’autres ont beaucoup insisté sur le devoir d’être authentiquement chrétiens et d’un catalogues de vertus que nous devons nous imposer afin d’être des exemples auprès de nos collègues, de nos élèves, de nos enfants que cette exemplarité soit bénéfique instantanément ou parfois beaucoup plus tard... Nous avons également évoqué le documentaire « Lourdes », documentaire nominé aux César avec un succès inattendu en 2019. Avant le diner, nous nous sommes émus pour ce prêtre de 45 ans atteint d’une tumeur envahissante qui a écrit le livre « Hors service » décrivant son « voyage inattendu au pays de l'abandon, de la fragilité et de la dépendance où se mêlent l'expérience de la souffrance et l'éclairage de la foi » où quand la douleur devient prière !
 
Ces petites évocations ont tenu lieu d’apéritifs avant un bon repas : cake salé, soupe chinoise, riz cantonnais, crêpes, fruits. L’idée n’était évidemment pas de faire bombance mais notre petit repas était festif et semble t il bien apprécié par deux poignées de  paroissiens heureux de passer un peu de temps ensemble.
 
Maintenant, et à la veille du mercredi des cendres, nous voilà prêts à retrouver une certaine frugalité, un retour à l’essentiel, aux choses simples qui jalonneront notre chemin vers Pâques. Cette année, nous savons que c’est en accueillant nos jeunes, en partageant nos vies que nous contemplerons le don de Dieu.
 
Olivier Chancel

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article