Paroisse Colomiers

Comment répondre aux demandes sociétales d’élargissement de l’accès aux techniques de procréation - Rencontres de quartiers autour de la bioéthique

La loi française sur la bioéthique va bientôt être revue et une consultation nationale où TOUT LE MONDE peut s’exprimer (via internet), va s’achever fin avril. Notre paroisse a saisi cette occasion pour nous proposer, à travers les rencontres de quartiers, de ‘plancher’ sur ce thème.
Malgré la complexité des sujets relevant de la bioéthique, tous les groupes des différents quartiers ont, pendant la période de Carême, relevé le défi. Bravo à tous !
Certains groupes ont échangé sur la fin de vie, d’autres sur la gestation pour autrui (GPA) et la procréation médicalement assistée (PMA), d’autres encore sur les dons d’organes ou sur l’utilisation des biotechnologies sur les cellules embryonnaires et germinales humaines.

Les échanges ont été fraternels et enthousiastes. Le cœur (l’amour ?), l’esprit d’écoute et la profondeur des expériences personnelles partagées ont largement compensé le niveau scientifique normalement requis pour ces sujets.

Avec notre regard chrétien il en est ressorti, entre autres, que l’être humain ne doit pas être considéré comme un objet hautement sophistiqué, voué à une ‘performance’ toujours croissante, et dont la gestation et la durée de vie seraient des paramètres réglables à volonté par des technologies de pointe gérées par des organismes non exempts d’intérêts financiers.

Notre corps ne doit pas être considéré comme un bien national appartenant à tous, et encore moins comme un objet de commerce.

Les sujets traités ont été abordés non pas de façon froide, scientifique et théorique mais plutôt avec une approche chaleureuse, humaine et pragmatique.

Bien sûr, aucun groupe de quartier ne prétend avoir fait le tour de la question. Nous sommes tous conscients que nos connaissances limitées ne nous permettent pas de faire des débats ‘de haute volée’. Pour autant, ces échanges en petits groupes ont été des plus riches. Ils nous ont permis de réfléchir un tant soit peu sur cette épineuse question en tant qu’enfants de Dieu, aimés de Lui de façon infinie.

Ces réunions ont aussi eu le mérite d’inciter certains d’entre nous à aller plus loin dans la réflexion et l’approfondissement des connaissances. Ils / elles ont participé à la rencontre citoyenne du 4 avril 2018 à l’Auditorium-Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse. Il s’agissait d’un débat-citoyen organisé par l’Espace de réflexion d’Ethique d’Occitanie (ERE-Occitanie). Certains de nos paroissiens ont aussi participé au débat national en ligne sur la bioéthique (fin : 30 avril 2018).

A présent, nous espérons que les esprits des législateurs et dirigeants de notre pays soient éclairés afin que toute avancée scientifique et technique en bioéthique vise à protéger, soigner, et faire grandir l’humanité dans le sens voulu par notre Créateur.

Bruno P.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article