Rm 1, 1-7 A tous les bien-aimés de Dieu

Publié le par Paul C.

Lecture Priante de la 2ème lecture du 4ème dim.de l'Avent (année A)
Lectio Divina
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :
comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce
 
__________________________
Lettre de Saint Paul apôtre aux Romains, (1,1-7)
Paul, serviteur  du Christ Jésus, appelé à être Apôtre, mis à part pour l’Évangile de Dieu, à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome.
Cet Évangile, que Dieu avait promis d’avance par ses prophètes dans les saintes Écritures, concerne son Fils qui, selon la chair, est né de la descendance de David et, selon l’Esprit de sainteté, a été établi dans sa puissance de Fils de Dieu par sa résurrection d’entre les morts, lui, Jésus Christ, notre Seigneur.
Pour que son nom soit reconnu, nous avons reçu par lui grâce et mission d’Apôtre, afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes, dont vous faites partie, vous aussi que Jésus Christ a appelés.
À vous qui êtes appelés à être saints, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.
__________________________

 

- Un condensé de la foi de Paul, en une seule phrase dans le texte grec original, premiers mots de sa lettre aux chrétiens de Rome... Saint Apôtre Paul, je te prie, je te confie ce moment de foi avec toi. Tu écris à une communauté dans une ville où tu désires te rendre et où tu donneras un jour ta vie au Christ dans le martyre. Aide-moi à entrer dans ta foi, qui est la foi de l'Eglise. En me penchant sur quelques-uns de tes mots et expressions, pour en faire la nourriture de ma réflexion, de mon interrogation, de mon action de grâces, de mes demandes au Seigneur.

- Serviteur, Apôtre du Christ, pour l'Evangile... C'est l'identité que Paul se donne, ce que Paul est depuis sa rencontre fulgurante avec le Christ sur la route de Damas. Paul est envoyé (sens du mot apôtre) par le Christ, dont il est devenu le serviteur (le mot grec est fort, esclave). Cela pour l'Evangile, la Bonne Nouvelle de Dieu. Paul a grâce et mission d'apôtre, précise-t-il.

- La Bonne Nouvelle de Dieu en Jésus. Jésus, un homme réellement homme (selon la chair), comme moi et avec moi. Un juif, de la race de David. Un juif "Christ", c'est le mot grec pour dire le Messie espéré, manifesté à nous, découvert en nous par l'Esprit Saint comme notre Seigneur en sa Résurrection. Fils de Dieu, donc Dieu parmi nous. Le mot Jésus veut dire le "Seigneur-Sauve" : c'est le nom proposé à Joseph pour l'enfant de Marie, dans l'Evangile de ce jour. Au temps de l'apôtre Paul, la liturgie ne fête pas encore la naissance du Christ, car elle est centrée totalement sur le mystère de Pâques célébré chaque dimanche, sommet du salut donné au monde en la personne de Jésus. Dans la première lecture, le prophète Isaïe annonce la naissance d'un enfant dont le nom est Emmanuel qui veut dire "Dieu-avec-nous". Des noms-programmes, qui disent une mission : serviteur, apôtre, Evangile, Fils de Dieu, Christ, Seigneur, Jésus, Emmanuel... Il est toujours bon de me redire le sens de ces mots, d'en soupeser la force, de les faire miens.

- L'obéissance de la foi. "Obéir", d'un verbe latin qui veut dire "entendre". Paul a mission d'inviter juifs et non-juifs (les nations païennes) à écouter et entendre, dans la foi, c'est-à-dire dans la confiance.

- A tous les bien-aimés de Dieu à Rome... A vous qui êtes appelés à être saints... Tels sont les destinataires de la lettre de Paul. Je suis un bien-aimé de Dieu, dans ma paroisse. Je suis appelé à entrer dans la sainteté de Dieu, dans sa grâce et dans sa paix. Paul m'écrit...

Paul C.

Commenter cet article