Ro 6,3b-11 Par le baptême, ensevelis avec le Christ...

Publié le par Paul C.

Lecture Priante de l'épitre de la Vigile Pascale
Lectio Divina
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur :
comprendre ce texte, ce qu'il me dit, le prier, vivre dans sa grâce.
Lettre de saint Paul  aux Romains (6,3b-11)
- Nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême. Si donc, par le baptême qui nous unit à sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d’entre les morts. Car, si nous avons été unis à lui par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection qui ressemblera à la sienne.
- Nous le savons : l’homme ancien qui est en nous a été fixé à la croix avec lui pour que le corps du péché soit réduit à rien, et qu’ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché. Car celui qui est mort est affranchi du péché.
- Et si nous sommes passés par la mort avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui. Nous le savons en effet : ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car lui qui est mort, c'est au péché qu'il est mort une fois pour toutes ; lui qui est vivant, c'est pour Dieu qu'il est vivant. De même, vous aussi, pensez que vous êtes morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus Christ.
 

- Pour comprendre et prier ce texte, savoir qu'aux premiers siècles on baptisait par immersion, et des adultes. Le catéchumène, après s'être dévêtu, descendait dans un baptistère où il était plongé dans l'eau (baptiser veut dire plonger) et d'où il remontait pour recevoir un vêtement de fête.

- Le baptême nous a plongés dans la mort du Christ. Nous avons été mis au tombeau avec lui : le baptistère en est l'image. Pour une vie nouvelle avec lui, pour une résurrection : la sortie de l'eau baptismale le signifie. Ensevelis avec lui lors du baptême, vous en êtes aussi ressuscités avec lui, écrit Paul aux Colossiens (2,12). Il y a aussi la symbolique de la traversée de la Mer Rouge emmenant le peuple de l'esclavage vers la liberté.

- L'homme ancien (le vieil homme, autre traduction fréquente), fixé à la croix avec lui, est libéré du péché. Pour Paul, le péché n'est pas seulement le péché personnel de chacun, mais il est surtout cette puissance du mal qui veut nous rendre esclave. Le vêtement de fête du baptisé sortant de l'eau en est le signe : Vous vous êtes débarrassés de l’homme ancien qui était en vous et de ses façons d’agir et vous vous êtes revêtus de l’homme nouveau (Colossiens (3,9-10). Vous tous que le baptême a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ, Paul aux Galates (3,27) : nous sommes habillés du Christ.

- La mort n'a plus de pouvoir sur lui. La mort : c'est au péché qu'il est mort, et pour toujours. Nous aussi, morts au péché mais vivants pour Dieu en Jésus Christ. Nous avons en nous une puissance de vie contre les forces du mal, en Jésus Christ.

- Ma prière peut se faire devant ce baptistère. Je peux me voir y descendre, plonger dans le Christ mort et vivant, en sortir pour quelque chose de nouveau dans ma vie en Lui. Je demande à l'Esprit Saint de m'éclairer sur la grâce qu'il me propose pour cela dans ma méditation pascale.

Avec cette oraison du matin de Pâques :

Aujourd'hui, Dieu notre Père, tu nous ouvres la vie éternelle par la victoire de ton Fils sur la mort,
et nous fêtons sa résurrection.
Que ton Esprit fasse de nous des hommes nouveaux pour que nous ressuscitions avec le Christ dans la lumière de la vie.

http://www.odile-halbert.com/Paroisse/Cartes/Cartes_86/86_Poitiers-Baptistere-StJean.3.jpg

Paul C, image http://www.odile-halbert.com/Paroisse/Cartes/Cartes_86/86_Poitiers-Baptistere-StJean.3.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article