Sacrement de la Réconciliation - Ce que nous dit le Pape François, dans un extrait de l’audience générale du 20 novembre 2013

Publié le par proposé par Odette P.

Dieu t’écoute toujours, mais dans le sacrement de la réconciliation, il envoie un frère t’apporter l’assurance du pardon, au nom de l’Église. Et nous ne devons pas nous lasser d’aller demander pardon. On peut ressentir de la honte à dire ses péchés, mais nos mères et nos grands-mères disaient qu’il vaut mieux devenir rouge une fois que jaune mille fois. On rougit une fois, mais nos péchés nous sont pardonnés, et l’on va de l’avant. (…)

Le service que rend le prêtre comme ministre, de la part de Dieu, pour pardonner les péchés est très délicat et exige que son cœur soit en paix, qu’il ne maltraite pas les fidèles, mais qu’il soit doux, bienveillant et miséricordieux ; qu’il sache semer l’espérance dans les cœurs et, surtout, qu’il soit conscient que le frère ou la sœur qui s’approche du sacrement de la réconciliation cherche le pardon et le fait comme tant de personnes s’approchaient de Jésus pour qu’il les guérisse. (…)

Chers frères, comme membres de l’Église, sommes-nous conscients de la beauté de ce don que nous offre Dieu lui-même ? Sentons-nous la joie de ce soin, de cette attention maternelle que l’Église nourrit à notre égard? N’oublions pas que Dieu ne se lasse jamais de nous pardonner ; à travers le ministère du prêtre, il nous serre dans une nouvelle étreinte qui nous régénère et nous permet de nous relever et reprendre à nouveau le chemin. Parce que cela est notre vie : nous relever sans cesse et reprendre le chemin.

http://www.vatican.va/holy_father/francesco/audiences/2013/documents/papa-francesco_20131120_udienza-generale_fr.html

Publié dans Formation

Commenter cet article