Paroisse Colomiers

Produits pour bébés : couches, lait, produits de toilettes…/ Prochaine collecte : jeudi 18 juin de 14h à 18h 85 rue Gilet – Colomiers

La collecte n’est pas organisée par la paroisse mais par un collectif plus large dont des paroissiens, en particulier ceux qui participent à la plate-forme des migrants, sont partie prenante.

Aujourd’hui, bien que les circuits habituels d’aide alimentaire aient repris leurs activités, le Secours Populaire de Colomiers, présent tout au long du confinement, manque de produits pour bébés : couches, lait, produits de toilettes… Pour les soutenir, la  Plateforme Migrants de Colomiers sera présente pour collecter une fois par mois ces produits.

Prochaine collecte : jeudi 18 juin de 14h à 18h

85 rue Gilet – Colomiers

**********************

Saint Jean l'évangéliste / La salle St-Jean du centre paroissial

St Jean nous accompagne spécialement depuis le Carême et en ce temps pascal. L’année liturgique A est celle de St Matthieu, qui nous accompagne surtout durant le temps ordinaire, mais ces quelques semaines qui correspondent au sommet de notre foi sont très souvent alimentées par l’évangile selon St Jean.
Il y a eu ce beau dialogue de vie rafraîchissant entre Jésus et la Samaritaine, puis la guérison de l’aveugle-né et la résurrection de Lazare qui ont exacerbé l’hostilité des chefs religieux vis-à-vis de Jésus. Pour que la lumière surgisse des ténèbres. La Passion de Jésus inaugurée par le son si beau lavement des pieds. Sa résurrection que nous n’avons pas fini de savourer. C’est bien l’amour qui culmine sur la croix. L’amour que Jean-Baptiste avait déjà goûté en se disant « l’ami de l’époux » (Jn 3,29). L’amour que Jésus avait lui-même annoncé en disant de son Père et de lui-même : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique… » (Jn 3,16). Et sur lequel il continue d’insister le soir du dernier repas : « Jésus,… lui qui avait aimé les siens qui sont dans le monde, les aima jusqu’à l’extrême » (Jn 13,1). Puis : « Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous devez vous aussi vous aimer les uns les autres. » (Jn 13,34).
St Jean ne se nomme pas dans son évangile, mais parle du « disciple bien-aimé ». Par sa discrétion, il nous permet de nous identifier à ce disciple, à croire que nous sommes chacun(e) le disciple bien-aimé du Seigneur. C’est à Pierre qu’il pose trois fois la question à la fin de l’évangile : « M’aimes-tu plus que ceux-ci ? » (Jn 21,15). Mais c’est aussi à chacun de nous qu’il pose cette question à laquelle nous avons aussi à répondre : « Oui Seigneur, tu sais que je t’aime ». (Jn 21,15).
Les évangélistes ont chacun un symbole qui les représente. St Jean est représenté par l’aigle. L’aigle est l’oiseau qui vole le plus haut. Il est symbole de liberté et d’élévation. En cette période de confinement, nous aspirons à la liberté et aux grands vols. Jésus nous rappelle, à travers St Jean, que la liberté est intérieure, qu’il nous faut « naître d’en haut » (Jn 3,7). Et que lui-même vient d’en haut, du ciel : « Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tout » (Jn 3,31).
Notre salle St Jean, au centre paroissial, nous est chère et elle nous manque bien en ce moment. Là se réunissent les enfants de l’éveil à la foi, du catéchisme ou leurs parents, les jeunes de l’aumônerie, ceux qui préparent des sacrements ou la liturgie ou qui travaillent la Bible. Il y a les repas partagés festifs, les « lundis du 85 », l’atelier crèche et diverses réunions. C’est cette salle qui est utilisée en ce moment pour accueillir la collecte de produits alimentaires ou d’hygiène qui servira à nourrir et faire du bien à ceux qui sont dépourvus du minimum pour vivre dans le grand Toulouse. La collecte n’est pas organisée par la paroisse mais par un collectif plus large dont des paroissiens, en particulier ceux qui participent à la plate-forme des migrants, sont partie prenante


Ainsi St Jean nous aide à donner un sens élevé à cette collecte. A révéler la fraternité qui se dégage des donateurs et des bénéficiaires, l’égale dignité de tous, que nous savons être tous des enfants bien-aimés de Dieu.

P.Jean-Christophe Cabanis

L'oratoire St-Luc

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article