Paroisse Colomiers

St Matthieu, compagnon de l’été - Espace85 juillet-août 2020

  Espace85 juillet-août 2020 -  Résultats du questionnaire

          Durant le temps mémorable du confinement, le blog paroissial a bien fonctionné et nous a permis, paroissiens et pasteurs isolés par la force des choses, de rester en lien. Encore merci à ceux qui ont alimenté le blog et à celle qui l’a organisé. J’ai moi-même partagé plusieurs textes, en particulier sur les saints évangélistes dont les salles paroissiales portent le nom au 85 rue Gilet. Ces salles ont eu un usage particulier puisque les salles St Jean et St Marc ont permis d’accueillir la belle collecte de produits d’hygiène ou alimentaires. Et les salles St Luc et de nouveau St Jean ont permis de célébrer les messes avec le petit nombre de personnes autorisées à y assister. Il restait la salle St Matthieu ! Pourtant, celle-ci a aussi servi sans interruption. C’est là que se passaient les rencontres avec les familles en deuil qui préparaient la célébration à l’église où seulement la très proche famille était autorisée d’assister. Le prêtre faisait la préparation, privé de l’équipe des funérailles, et souffrait de cette absence. La salle d’accueil St Matthieu a gagné en ornement puisqu’une ancienne paroissienne décédée ces derniers mois, Pierrette, a légué à la paroisse une très belle icône qu’elle a peinte, représentant la Trinité, reprise du tableau de Roublov, artiste inspiré russe orthodoxe du XIVème siècle.

            Saint Matthieu est l’évangéliste de l’année A, or nous sommes dans l’année liturgique A, et l’évangile des messes en semaine de ces mois d’été est aussi St Matthieu. Donc que ce soit le dimanche ou en semaine, c’est St Matthieu qui sera notre compagnon d’été pour nous guider vers Celui qui nous appelle à le suivre et qui transforme nos vies et les transfigure par sa lumière et son amour.

            St Matthieu est bien ancré dans la foi juive, et il donne de très belles ouvertures à l’universel dès le début de son évangile avec les Mages venus de loin adorer Jésus nouveau-né. Et à la fin de l’évangile, Jésus ressuscité envoie ses apôtres pour faire des disciples de toutes les nations.

            St Matthieu aime le relief parce qu’il transmet le beau discours de Jésus sur la montagne, discours sur le Royaume et le bonheur. Un bonheur exigeant confié entre les mains du Père. Les textes de cet été se situeront plutôt dans la plaine, ou sur le lac de Tibériade. C’est dans la plaine qu’on peut mieux cultiver le blé et les paraboles du semeur ou du bon grain et de l’ivraie ont de quoi nous faire méditer sur notre fécondité, et sur la moisson d’amour à laquelle nous voulons participer. Le pain issu de ces épis rassemblés et moulus sera multiplié par Jésus lors de cette belle scène qui préfigure l’eucharistie. Jésus n’a guère de vacances à l’étranger, pourtant, il fera une incursion dans la région de Tyr et de Sidon (le Liban actuel). Et là, il sera lui-même surpris par la foi d’une femme étrangère qui va l’implorer de guérir sa fille malade. Nous aussi, nous avons sûrement des surprises qui nous attendent de toutes nos rencontres, nous avons à nous émerveiller de la foi et de l’amour de ceux (celles) qui croiseront nos routes.

            Que St Matthieu nous aide à répondre à la question que Jésus pose à ses apôtres : « Pour vous, qui suis-je ? » Et que nous-mêmes nous aidions les plus jeunes à répondre comme Pierre : « Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant ».

            Bon été à tous !                                              

J-Christophe Cabanis

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article