1 octobre Ste Thérèse de Lisieux, de l'Enfant-Jésus - Le chemin des petites choses

Publié le par Paroisse de Colomiers

Patronne des missions
 
Thérèse est humble et réaliste ! Les grands exploits ne sont pas de chaque jour. De là cet accent mis par elle sur la fidélité dans les « petites choses » quotidiennes de la charité fraternelle, du devoir, de l’oubli de soi. C’est ce qu’elle appelle gentiment les « fleurs » du « petit enfant ». Mais quelle ardeur , quelle soif absolu en tout cela !
Voici un extrait d'un des 3 manuscrits autobiographiques de Thérèse (Ms B, 4r° et v° dans Thérèse de Lisieux - Pensées 1, une tendresse ineffable, 1980. Ed du Cerf, Desclée de Brouwer, p.54-55)
Mais comment témoigner son amour, puisque l'amour se prouve par les œuvres ? Eh bien, le petit enfant jettera des fleurs (...). Voilà comment se consumera ma vie... Je n'ai d'autre moyen de te prouver mon amour, que de jeter des fleurs, c'est à dire de ne laisser échapper aucun petit sacrifice, aucun regard, aucune parole, de profiter de toutes les plus petites choses et de les faire par amour. [...] Puis en jetant mes fleurs je chanterai. Je chanterai, même lorsqu'il me faudra cueillir mes fleurs au milieu des épines et mon chant sera d'autant plus mélodieux que les épines seront longues et piquantes.
Thérèse aimait cette parole de St Jean de la Croix : Le plus petit mouvement de pur amour est plus utile à l'Eglise que toutes les autres œuvres réunies !

Publié dans Saint

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article