Paroisse Colomiers

Le Synode des Jeunes à Rome

(Edito de l'Espace85 du Novembre 2018)

"La jeunesse est un âge de la vie original et enthousiasmant par lequel le Christ lui-même est passé, âge qu’il a lui-même sanctifié par sa présence".

Voilà une belle phrase du document préparatoire du synode des jeunes qui a regroupé à Rome au mois d’Octobre des cardinaux et évêques du monde entier ainsi qu’une quarantaine de jeunes de tous les continents et des experts. Une autre phrase, de St Paul à Timothée, donne aussi le ton : "Que personne ne méprise ton jeune âge" 1 Tm 4,12. Ce synode a été discret dans la presse. Espérons que les fruits seront à la hauteur de la préparation qui s’est faite depuis un an et demi, en particulier par une vaste consultation et de beaucoup de concertations préalables. Les jeunes dont il s’agit ont entre 16 et 29 ans. Ils sont 1,8 milliard dans le monde soit un quart de la population planétaire. L’objectif est d’inventer, en Eglise, des chemins nouveaux, comme l’avait prédit le Concile Vatican II, non pas pour les jeunes mais avec eux.

Le travail préparatoire a permis de dégager des constats de la réalité des jeunes aujourd’hui, ou plutôt des réalités, tant les situations sont variées d’un pays à un autre, d’un milieu social à un autre. La famille, les lieux de formation ou le monde du travail, le sport, la musique ou les arts, sont les lieux de vie des jeunes où ils doivent être rejoints et accompagnés. Le "continent numérique" est leur univers où ils peuvent servir de guides. L’affectivité, la sexualité, la recherche de vérité, mais aussi les épreuves telles que la maladie, l’exclusion, la condition des jeunes migrants sont des sujets qui demandent beaucoup d’écoute. Les jeunes réclament avec force cette écoute à l’Eglise, car l’institution les déçoit souvent. Ils voudraient une Eglise plus relationnelle, plus engagée pour la justice. La spiritualité est recherchée et expérimentée de diverses façons qui peuvent être de beaux chemins ou des fausses routes.

C’est un appel universel à la joie de l’amour que veut impulser le synode. Les jeunes ont de la vigueur, une force d’âme et le courage de risquer. Ils ont aussi des incertitudes, des peurs. Ils peuvent chuter, se repentir, se sentir accueillis avec leurs forces et leurs faiblesses. Cette tranche d’âge est le moment de la maturation de la foi et du discernement. Le temps des projets de vie et de la dynamique vocationnelle. Chacun(e) peut se sentir appelé par le Christ à sortir de soi-même vers la plénitude de la joie et de l’amour. L’Eglise se doit d’accompagner tous ces chemins, l’accompagnement est un art, il respecte les consciences.

L’Eglise doit compter sur les jeunes pour être une "Eglise en sortie" chère à notre pape François. Une Eglise qui engendre, Peuple de Dieu dans un monde fragmenté, plongée dans le tissu de la vie quotidienne.

L’Eglise est une communauté qui doit d’abord inspirer la sympathie, comme au premier temps des Actes des Apôtres. Que les mouvements de jeunes, les célébrations, l’approfondissement de la Parole de Dieu soient réceptifs au souffle de l’Esprit toujours jeune !

Bonne fête de la Toussaint aux jeunes, aux enfants et aux aînés et aux plus anciens !

J-Christophe Cabanis

Le Synode des jeunes (vidéo de KTO) : https://www.youtube.com/watch?v=stIaoROv0lk

Merci Normandie Tourisme pour cette image

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article