La lettre de remerciement de Mme O.Peyran - 1er dimanche de l'Avent 2014

Publié le par Odette P.

En ce 1er dimanche de l’Avent le Père Jean-François Brignol, notre curé, remet à l’Équipe d’Animation Pastorale de Colomiers une nouvelle lettre de mission. Béatrice, Jean-Luc, Francis, François sont renouvelés, Françoise y est accueillie, le Père Charles continue à accompagner l’équipe et moi, Odette, je cesse cette mission car il est bon que d’autres puissent la vivre.

J’ai vécu cette mission avec bonheur. Et je voudrais en partager des aspects marquants.

Le premier est de vivre notre communauté paroissiale de l’intérieur.

Etre à son écoute, prendre note des désirs ou des changements qui s’expriment, mettre en lien, se demander comment untel peut y avoir sa place, comment accompagner telle équipe en difficulté, se réjouir avec celle qui vit des joies, donner les moyens pour qu’un projet prenne corps, réfléchir à grandir ensemble, se donner des opportunités de découvrir et partager un Évangile pour aujourd’hui...

Année après année, cela  a fait grandir mon attachement aux personnes et à la communauté.  Cette communauté, je l’ai au cœur comme ma propre famille ; je me dis que c’est un peu comme un sentiment maternel.

Le deuxième est de vivre l’Église davantage de l’intérieur.

L’EAP est un terreau pour que s’incarne la relation en Église dans la fidélité à l’Évangile, une relation qui se cherche depuis Vatican II, une relation qui s’expérimente, une relation qui se met doucement en place.

Trouver sa place en tant que laïc au milieu d’autres laïcs, en utilisant les dons de chacun pour vivre en frères, trouver sa place en tant que prêtre pour vivre sa mission en complémentarité avec celle des laïcs.

A travers cette expérience, je témoigne que notre Église est belle parce qu’elle ne cesse de se chercher avec humilité et parce que, même si parfois elle fait des erreurs, même si les relations humaines ne s’inscrivent pas toujours dans un modèle idéal,  même si ce que l’on essaye de faire sera toujours fait avec nos imperfections et que parfois le doute est là, néanmoins, notre Église est pétrie de tant de bonnes volontés et du désir de répondre à l’invitation du Christ.

Et puis, Seigneur, après tout, ne libères-tu pas nos épaules d’un poids en nous rappelant que c’est TON Église ?

Dans le fond, c’est bien que la mission du chrétien nous soit rappelée en ce temps de l’Avent où dans l’Évangile de Marc, Jésus nous dit qu’il nous confie sa maison, en donnant à chacun son travail, et en demandant de veiller comme des portiers pour attendre le retour du maître. Il ne s’agit pas de faire des exploits, car notre communauté ne vit pas que de grands évènements mais surtout de l’ordinaire de nos petits pas.

Et ça et là, en EAP, nous nous sommes arrêtés, nous nous sommes  entraidés pour relire et regarder toutes ces petites choses qui avancent (et il y en a). Nous avons rendu grâce à Dieu pour ces petites merveilles qui s’accomplissent.

Il y a une chose que je retiens : le chrétien est appelé à être toujours en tension.

Il est appelé à être dans l’attente de ce Royaume de justice et d’amour qui est là puisque Dieu nous l’a promis, tout en étant en marche pour qu’il advienne. Il est appelé à annoncer la Promesse de Dieu, à contempler ce qui avance et  à continuer à marcher.

Pas facile.

Mais l’important est d’être en chemin, de se sentir en marche en restant tendu vers cet accomplissement que nous ne maîtrisons pas, et en restant veilleurs,  avec conviction.

Merci pour tout ce que j’ai reçu et bel Avent.

 

Odette P.

Publié dans Témoignage

Commenter cet article