Veillée de Noël et messe de minuit, 24 décembre 2013

Publié le par Béatrice E.

La nuit est sereine et pleine d'attentes, il est 21 heures à la salle Gascogne à Colomiers. Le site est un peu inhabituel, mais des volontaires ont préparé la salle pour accueillir la communauté. Des sapins décorés, des dessins d'enfants, des lumières. La chorale est prête et complète. La crèche est là, on n'attend plus que LUI.

La veillée commence par des témoignages (CJS ; SCOUTS ; SEM ; Anne Marie D., Jean-Luc D., Diaconia) très émouvants. Quel courage et quelle humilité  pour dire la fragilité, les doutes, mais surtout la joie de donner et de recevoir plus encore, de rencontrer l'autre, de vivre de sa Foi, Quelle merveille de la Vie! De fait, en cette nuit de Noël, cela fait du bien de nous EMERVEILLER de cette venue de Dieu sur terre dans un bébé reposant dans une mangeoire. Entre chaque témoignage, trois jeunes chantent et jouent une belle mélodie pour accompagner notre recueillement.

La chorale, avec le piano, nous offre de beaux chants de Noël.  C'est la fête!

Que ces moments nous font du bien, dans ce monde si souvent plein de désespérances! Quelle grâce de vivre ce moment de fraternité, de joie et d'espérance!

Merci à tous ceux qui ont préparé cette célébration, qui ont donné de leur temps pour que d'autres puissent vivre sereinement ce moment.

Béatrice E.

Nuit sereine et pleine d'attentes, il est 21 heures à la salle Gascogne à Colomiers

Nuit sereine et pleine d'attentes, il est 21 heures à la salle Gascogne à Colomiers

Sapins décorés

Sapins décorés

Dessins d'enfants

Dessins d'enfants

Chorale

Chorale

Crèche

Crèche

Témoignages

Témoignages

Orchestre

Orchestre

Veillée de Noël et messe de minuit, 24 décembre 2013
Merci à tous ceux qui ont préparé cette célébration, qui ont donné de leur temps pour que d'autres puissent vivre sereinement ce moment.

Merci à tous ceux qui ont préparé cette célébration, qui ont donné de leur temps pour que d'autres puissent vivre sereinement ce moment.

Publié dans Actualités

Commenter cet article