Paroisse Colomiers

Vivons la fraternité : ensemble osons

Fraternité ; Journée de rentrée en doyenné 2013 à Pibrac

Fraternité ; Journée de rentrée en doyenné 2013 à Pibrac

C’est sur ce thème et s’appuyant sur la lettre des Evêques de France pour DIACONIA que les paroissiens ont été invités à réfléchir,   en ce dimanche matin  de rentrée pastorale  du Doyenné Pibrac-Brax-Colomiers-Lèguevin.

 Deux mots, ENSEMBLE et OSONS,  et quelques questions étaient proposés   pour tenter de s’approprier le message de DIACONIA :

-Ensemble, osons le changement de regard sur les plus fragiles :

Comment je regarde celui, celle qui vit à côté de moi  dans une  situation de précarité, de chômage, de parent isolé, d’handicap, etc …?    Comment pouvons-nous individuellement et communautairement nous faire plus proche de celui, de celle qui est en souffrance ?

      -Ensemble,  osons le changement d’attitude :     

Comment accueillons-nous les plus fragiles au sein de nos communautés ? Que pouvons-nous changer, améliorer, pour leur accorder une place  plus fraternelle ?

                 -Ensemble, osons le changement de politiques publiques :

 Comment notre rôle de chrétien rejoint-il notre rôle de citoyen ? Nos engagements prennent-ils en compte la situation des plus fragiles 

    -Ensemble, osons le changement dans nos modes de vie :

Nos modes de consommation préservent-ils la création et donc l’avenir des générations futures ?     Le partage des richesses de la planète me paraît-il équitable ?  localement ? plus globalement ?

Les échanges ont produit les réflexions suivantes, exprimées sous la forme d’une question et/ou  d’une conviction : 

   - Le changement de regard n’est pas inné, il s’apprend en s’inspirant du regard du Christ, de la discussion, de l’échange.

    Apprenons à ne pas avoir peur de l’autre dans sa pauvreté, son exclusion mais à le regarder comme un frère, à la suite du Christ.

    Oser et ensemble sont indissociables : les audaces nécessaires sont à inventer, à regarder ensemble. 

                                                                    -----------------------

 -Pourquoi avons-nous besoin des questions de DIACONIA, nous qui sommes chrétiens, serviteurs par définition ?

-Organiser de temps à autre des repas le dimanche après la messe pour des chrétiens seuls.

                                                                   ------------ -------------      

-Nous prenons le temps d’aller à la messe. Prenons-nous le temps d’aller voir l’autre, de casser les barrières ?

-Il faut être consistant dans nos actions.

                                                                  -------------------------

 -Que ferions-nous en politique ?                                              

 -Osons la rencontre pour dépasser nos craintes.

                                                                  ------------------------

 -Comment, personnellement et en communauté, aller vers les plus fragiles ?

-Jésus est présent dans l’autre… c’est ce qui peut et doit changer notre regard.

                                                                 ------------------------

 -Est-ce que dans nos communautés chrétiennes, on a une vraie place pour des personnes qui vivent une pauvreté, une solitude, une différence ?

         -Quand on a fait l’effort de vivre une fraternité authentique avec les plus proches cela peut diffuser plus largement.

                                                                -------------------------

 -Comment aller vers l’autre s’il est loin de moi ?    

          -Accueillir l’autre dans sa fragilité, c’est accéder à son humanité. On ne peut pas être sans l’autre.

                                                                ------------------------

                                                            -Sourire           -S’informer

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article