Voeux de CJS

Publié le par Maurice P.

Maurice Paquier ; CJS ; Colomiers ; Association ; Burkina Faso ; Brocante

Maurice Paquier ; CJS ; Colomiers ; Association ; Burkina Faso ; Brocante

Bonjour à tous

En cette fin d’année, je me souviens d’un jour de décembre 1971 où Michel, Elizabeth, Guy et moi-même, nous nous sommes sentis concernés par l’appel de l’abbé Pierre. Tout de suite, une association a été créée. Un grand remerciement à Elizabeth qui a été l’âme du CJS pendant 20 ans. Et puis, malgré son absence, nous avons poursuivi le travail engagé. Pendant toutes ces années, j’ai observé qu’il y a une solidarité entre les membres qui nous a permis d’accueillir facilement les nouveaux arrivants.

Lors de la veillée de Noël à la salle Gascogne, avec Guy et Gérard, nous étions très heureux de parler un peu de nos activités :

Témoignages de : Gérard, Guy, et Maurice, lors de la veillée de Noël à la salle Gascogne, 24 déc 13

Témoignages de : Gérard, Guy, et Maurice, lors de la veillée de Noël à la salle Gascogne, 24 déc 13

Colomiers Jumelage et Soutien C.J.S.

Q : Bonjour, M., G et G.

Vous venez ensemble parce qu’un projet commun vous réunit : vous œuvrez   pour la même association.

  • Maurice : Oui, nous travaillons pour le CJS. Depuis sa création en 1972, notre association Colomiers Jumelage et Soutien travaille pour sortir les Bangladeshis d’abord, puis les Burkinabés ensuite, de la misère dans laquelle les guerres et les famines les avaient plongés.

Q : Comment vous rendez-vous utiles dans cette association ?

  • Guy : Nous sommes plusieurs membres à travailler activement au ramassage de vêtements, meubles vaisselle pour les vendre au cours de 2 brocantes annuelles.

  • Gérard : Nous levons les cartons de livres, les classons par catégorie, les rangeons de façon attractive,

Q : Quels sont vos projets et comment vivez-vous cette coopération avec le Burkina ?

Maurice : L’argent ainsi récolté est donné à l’association burkinabé avec laquelle nous sommes actuellement jumelés. Il est utilisé pour construire des salles de classe, une cantine, une coopérative dans 2 villages.

Q : Est-ce que votre foi en ce projet, votre espérance sont toujours au rendez-vous ?

  • Maurice : Notre motivation est parfois émoussée car nous ne voyons pas toujours les progrès que nous espérions.

  • Guy : Seule la conviction que nous portons en nous nous fait avancer. Nous sommes au service de nos frères et je crois que c’est ça Noël.  Un cantique dit : « C’est Noël chaque fois que… »

  • Gérard : en plein travail pour préparer et assumer la brocante, la fatigue peut nous guetter et nous suggérer de freiner notre ardeur, de baisser les bras. Mais notre courage est récompensé quand nous découvrons la recette et l’aide qu’elle va permettre aux villages africains pour réaliser un ou plusieurs projets qu’ils ont su élaborer.

Il ne reste plus alors qu’à laisser éclater notre joie et à proclamer : Merveille ! Merveille ! Le Seigneur nous a aidés.

Rédigé par Odette P.

 

 

Colomiers Jumelage et Soutien au Burkina Faso ; du 14 décembre au 22 décembre 2013
Colomiers Jumelage et Soutien au Burkina Faso ; du 14 décembre au 22 décembre 2013
Colomiers Jumelage et Soutien au Burkina Faso ; du 14 décembre au 22 décembre 2013

Colomiers Jumelage et Soutien au Burkina Faso ; du 14 décembre au 22 décembre 2013

Rappelez-vous que nous sommes partis tout de suite au Burkina Faso après la dernière brocante (23 et 24 novembre 2013). La semaine du 14 au 22 décembre était très vite passée auprès des Burkinabés. Pendant ce voyage, avec Marie-Christine, Caroline, Nathalie, nous avons constaté que malgré les difficultés, les projets en cours devraient progresser dans la nouvelle année et que de nouveaux projets nous ont été soumis, en particulier de la gestion de l’eau pour le village d’Indini. Derrière ces projets, d’année en année, les relations amicales entre les villageois et nous-même se sont tissées. Et chaque voyage, c’est toujours un plaisir de retrouver tous les ami(e)s burkinabé(e)s.

Aujourd’hui, au nom des membres de CJS et des ami(e)s du Burkina Faso, je vous souhaite une belle fête de la Saint-Sylvestre et je vous présente aussi tous les meilleurs vœux pour l’an 2014.

Maurice P.

Publié dans Actualités

Commenter cet article