11 novembre : commémoration de la première guerre mondiale - Ville de Colomiers

(messe du 11 novembre)

La Première Guerre mondiale a fait plus d’un million de morts et presque six fois plus de blessés et de mutilés parmi les troupes françaises. La “Grande guerre” a mobilisé un total de 73,8 millions d’hommes, dont 9,5 millions morts ou portés disparus. La commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918 est devenue, avec la loi du 28 février 2012, la journée d’hommage à tous les Morts pour la France (vie publique.fr).

Ce matin, la ville de Colomiers s'est motivée pour les commémorations du 11 novembre avec les associations d'anciens combattants, les enfants des écoles, les lycéens de Victor-Hugo et les élus du conseil municipal des jeunes qui préparent depuis plusieurs mois le déroulement de la cérémonie.

Les écoliers, collégiens et lycéens germanophones, anglophones et francophones ont lu notamment des messages de paix et d’espoir dans leurs langues maternelles.

à 10h30 : le dépôt de gerbes au monument aux morts de toutes les guerres,
place de l'Église.

à 11h15 : la cérémonie du devoir de mémoire au monument aux morts édifié à la gloire des combattants de 1914-1918, place du Souvenir Français,
avec la lecture de lettres de poilus et discours du maire.



à 12 heures : le défilé de la place des Fêtes jusqu'à la mairie accompagné de la fanfare
de Colomiers

à 12h15 : la cérémonie pour la paix dans le hall de l'hôtel de ville : lecture de messages de paix et d'espoir en langues maternelles par les lycéens français, anglais et allemands de Colomiers.

le dépôt de bleuets par les enfants des écoles pour chaque Poilu columérin mort
pour la France.


A cette occasion, Mme le Maire a souhaité saluer l’engagement sans faille d'un membre éminent de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie), Germain Subra, à qui elle a remis la médaille de la ville.

Que retenons-nous de cette matinée, comment éviter la guerre ? La première guerre mondiale (1914-1918) ; la seconde guerre mondiale (1939-1945).

Il faut construire la solidarité entre les hommes et les territoires.
On ne peux pas être solidaire si l'on n'est pas tolérant avec les autres.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lemaire 13/11/2015 17:17

Pardon + Partage = PAIX
et beaucoup de cœur avec ;
porté avec constance et parfois dans le douleur.
Merci pour cet article. Pierre