1Co 3, 9b-11.16-17 Vous êtes la maison que Dieu construit

Lecture Priante de la 2ème lecture du 32ème dimanche ordinaire année A
Dédicace de la Basilique du Latran (Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur,
pour comprendre ce texte, pour me l'appliquer,
pour le prier et pour vivre dans sa grâce.
Première lettre de l’apôtre Paul aux Corinthiens 3,9b-11 et 16-17.
Frères,
(9) Vous êtes la maison que Dieu construit.
(10) Comme un bon architecte, avec la grâce que Dieu m’a donnée,
j’ai posé les fondations.
D’autres poursuivent la construction ;
mais que chacun prenne garde à la façon dont il construit.

(11) Les fondations, personne ne peut en poser d’autres
que celles qui existent déjà :
ces fondations, c’est Jésus-Christ.

(les versets 12-15 non lus ce dimanche mettent en garde
sur la façon de construire la maison de Dieu.
Et sur les risques d'une mauvaise participation de chacun)
(16) N’oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu
et que l’Esprit habite en vous.

(17) Si quelqu’un détruit le Temple de Dieu, Dieu le détruira :
car le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c’est vous.
Nous fêtons l'église du Latran, cathédrale du pape, évêque de Rome. Evêque de Rome, c'est le titre primordial du pape, et notre pape actuel s'est ainsi présenté lors de son élection. Chargé de l'unité de l'ensemble des évêques et du peuple de Dieu.
Les textes de la messe de ce jour vont nous parler de l'Eglise, principalement sous l'image d'une construction. Je lis attentivement la seconde lecture, tout en m'y regardant et interrogeant, tout en priant.
Dans les passages précédents, Paul reproche à la communauté de Corinthe d'entretenir des querelles de personnes et de clans, de ne pas être unie. "Nous sommes des collaborateurs de Dieu, et vous êtes un champ que Dieu cultive, une maison que Dieu construit", c'est la première partie du verset du découpage de ce jour. Paul amorce l'image d'un champ mais il bifurque tout de suite sur une autre image, la maison. La communauté de Corinthe est comme une maison en construction. Paul a la conviction que toute l'Eglise est ainsi. Et mon diocèse, et ma paroisse… Et les versets 16 et 17 vont élargir le terrain de la construction à chacune de nos personnes : "Vous êtes le temple de Dieu".
9. Dieu construit une maison. La première lecture, du prophète Ezéchiel, en exil loin de Jérusalem et du temple détruits, c'est comme un rêve imagé d'une nouvelle construction d'où sortira un jour un fleuve d'eau qui redonnera vie partout, et même à la Mer Morte ! Cette construction nouvelle, pour Paul, c'est la communauté de Corinthe, c'est l'Eglise, c'est nous, c'est moi. Dieu a besoin de pierres pour cette construction, il a besoin de moi. "Vous êtes la maison que Dieu construit" : je peux méditer cette phrase, me la redire, c'est une Parole de Dieu pour moi, aujourd'hui, par les mots de Paul.
10. Paul a été architecte de l'Eglise à Corinthe, poseur de fondation pour cette maison de Dieu, ce Temple nouveau d'Ezéchiel. D'autres ont pris le relais. Et d'autres continueront. Mais attention à la qualité du travail de chacun ! "Avec la grâce que Dieu donne" : je construis l'Eglise avec la puissance gracieuse de Dieu. Je peux rendre grâce au Seigneur, avec Paul, pour ma participation à l'édification de l'Eglise, et aussi demander pardon pour mes manques de cœur à l'ouvrage, ou mes erreurs de bâtisseur.
11. Que sont les fondations ? Pour Paul, les seules qui vaillent, c'est le Christ. L'eau qui coule du côté du nouveau temple rêvé par Ezéchiel, c'est l'image de l'eau qui coule du côté de Jésus en croix, percé par la lance du soldat. "Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu…" chante le psaume du jour. Cette eau donne vie. Et dans l'image de la maison en construction, elle devient primordiale pour "bétonner" la fondation. Et la pierre du tombeau de Jésus ressuscité, enlevée le matin de Pâques, est devenue fondation pour l'Eglise.
D'autres textes viendront peut-être en moi. "Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous" (Jean 1,14). Le Verbe, la Parole, Jésus, "a dressé sa tente parmi nous", (littéralement d'après le texte grec), sa tente, sa demeure, sa maison. La maison Eglise, c'est Dieu incarné en nous en Jésus Christ. Le lieu de la présence de Dieu n'est plus un temple comme celui de Jérusalem, mais c'est la personne de son Fils Jésus. Dans l'Evangile du jour, Jésus chasse les vendeurs du Temple qui, pour lui, y ont pris trop de place. Puis, il laisse entendre que le Temple, à présent, c'est lui, en son corps vivant et ressuscité. Et ce Temple, c'est aussi nous tous, membres du corps de Jésus : "Ne le savez-vous pas? Vos corps sont les membres du Christ", écrira Paul plus loin dans sa lettre (6,15). L'apôtre Pierre est sur la même ligne de pensée : "Vous-mêmes, comme des pierres vivantes, entrez dans la construction de la Maison habitée par l’Esprit" (1 Pierre 2,5).
16 et 17. "Vous êtes le temple de Dieu". Ces versets peuvent s'appliquer à ma place dans l'Eglise. Ils peuvent aussi m'interroger sur la qualité de ma personne humaine et spirituelle : "L’Esprit habite en vous". Je suis un temple sacré, ma personne est sacrée, toute personne est sacrée."Vous êtes un sanctuaire de Dieu", selon la nouvelle traduction liturgique. "Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint, lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes, car vous avez été achetés à grand prix. Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps". (plus bas, en 6,19, dans la lettre de Paul).
Paul C.
image http://www.idees-cate.com/files/images-max/paul81.gif
1Co 3, 9b-11.16-17 Vous êtes la maison que Dieu construit
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article