28e dimanche du temps ordinaire, année C, 13 octobre 2013

Messe d'ouverture de la semaine missionnaire mondiale 13-20/10/13 à ColomiersMesse d'ouverture de la semaine missionnaire mondiale 13-20/10/13 à Colomiers
Messe d'ouverture de la semaine missionnaire mondiale 13-20/10/13 à ColomiersMesse d'ouverture de la semaine missionnaire mondiale 13-20/10/13 à Colomiers

Messe d'ouverture de la semaine missionnaire mondiale 13-20/10/13 à Colomiers

Les lectures du 28e dimanche du temps ordinaire, année C et de l'ouverture de la semaine missionnaire mondiale et 28ème dimanche.

Une occasion de rendre grâce pour la diversité de nos origines à Colomiers, diversité de nos origines ou diversité des pays auxquels nous sommes attachés ou nous sentons proches pour d’autres raisons. Mais aussi conscience de notre vocation de missionnaire pour répandre la Bonne Nouvelle autour de nous, mission confiée en notre baptême et par notre appartenance à l’Eglise où nous sommes prêtres, prophètes et rois.

Une grande joie pour la communauté  de pouvoir célébrer le baptême d'un enfant et prier avec les 4 témoins de la foi

Bruno : Imaginez un missionnaire franciscain, en mission depuis plus de 40 ans dans un coin très reculé d’Amérique du Sud à des milliers de km de son pays d’origine, l’Italie.

Cet « homme de Dieu » d’environ 65 ans en parait bien dix de plus, usé qu’il est par la rudesse de ce lieu où il est au service de l’Eglise, un endroit bien éloigné du confort de la civilisation, sans électricité, sans eau courante ni téléphone, où les routes goudronnées n’existent pas. Nous sommes dans les années 60 et ce brave père missionnaire, qui malgré la chaleur tropicale étouffante porte la bure franciscaine avec la corde à la ceinture, va de petit village en petit village où il est attendu «comme le Messie » pour y célébrer la messe et enseigner le catéchisme aux enfants.

Aujourd’hui c’est avec beaucoup d’émotion que je voudrais rendre hommage à ce père missionnaire qui a marqué mon enfance et avec qui j’ai fait ma première communion dans ce coin « du bout du monde ».

Gérard : Ce soir-là, à …………………………………., lieu de pèlerinage et de villégiature, nous rentrions de promenade, maman, mon frère et mes sœurs.

Je dis à maman : « Je vais relever les horaires de messe sous le porche de la basilique ». S’approche de moi un père jésuite… longue conversation… Et la suite ? Un père spirituel, un guide pour de longues années…Et je suis loin de mesurer tout ce que j’ai reçu pour une vie de foi. Alléluia !!

Kim-Lien : « Moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde » [Mt 28, 20] a été le passage d’Evangile reçu le jour de mon baptême. Il a retenti dans mon cœur fortement pendant les premières années de ma vie chrétienne. Année après année, cette phrase-là revenait sans cesse. Je crois que c’est le Seigneur qui me manifestait sa présence, qui me parlait. Il est venu me chercher dans ma jeunesse à travers de multiples rencontres et différents événements. Oui, Celui qui est amour, marche avec moi, hier, aujourd’hui et demain sur les sentiers de la foi. Seigneur, apprends-moi à être toujours davantage au service de mes frères ! Amen.

Odette : Mes premières lectures de la Bible ont été pure nécessité : je devais lire certains textes pour comprendre Milton, un auteur anglais.

Des années après, j’ai commencé à lire le Nouveau Testament par curiosité, juste pour voir qui était Jésus, ce qu’il avait fait. Je l’ai ouvert et j’ai commencé par le commencement, comme pour tout livre, c’est à dire par l’évangile de St Matthieu.

J’ai tout lu avec application. Jésus me devenait plus familier. C’est en arrivant à la fin et en lisant le dernier verset : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » que mon cœur est devenu brûlant. J’ai senti que ma vie était bouleversée : je venais de rencontrer quelqu’un.

Depuis, cette présence, cette relation vivante me remplit de joie. J’ai toujours envie de le servir, d’en parler, envie que tout le monde puisse le connaître et l’aimer. Je trouve émouvant qu’il confie à chacun la mission de l’annoncer. Malgré nos pauvretés, il nous fait confiance. Merci Seigneur.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article