Colomiers

Vol au-dessus de l'Eglise Sainte Radegonde de Colomiers
Intention de prière de messe

 

 

Lourdes - Grotte en direct

 

Publié par P. Jean-Christophe Cabanis

Nous sommes dans l’année liturgique A où nous entendons tous les dimanches l’évangile selon St Matthieu. Et St Matthieu donne une place importante à St Joseph, comme dans l’évangile d’aujourd’hui. Joseph, il est très important dans l’enfance de Jésus, mais il est très discret. Même aujourd’hui on n’a pas entendu une parole de sa part. Marie aussi est très discrète, mais parfois elle prend ma parole.

Joseph se retrouve face à une décision à prendre. Il aime beaucoup Marie, or Marie est enceinte alors qu’ils n’ont pas habité ensemble. Il pense alors qu’il doit renvoyer Marie même si cela le rend très malheureux. Mais heureusement il est éclairé dans la nuit, il a un songe de la part de Dieu qui lui dit que l’enfant à naître vient de l’Esprit-Saint. Au réveil, Joseph prend avec lui Marie, et il sera très important au moment de la naissance de Jésus et durant son enfance. Il sera un bon protecteur de la Sainte Famille et un bon éducateur pour Jésus, toujours discret, toujours guidé dans sa foi.

Nous aussi, nous avons des décisions à prendre qui ne sont pas faciles. Il ne faut pas les prendre tout de suite, il faut attendre que le Seigneur nous parle, nous conseille, en particulier par la prière.

C’est Joseph qui va donner son nom à Jésus : « Le Seigneur sauve ». Et Jésus a un autre nom, l’Emmanuel : « Dieu avec nous ». Nous croyons en un Dieu qui est au milieu de nous, qui se fait proche. A nous de le deviner à travers ceux qui se laissent habiter par Jésus, parce que Jésus habite nos cœurs. La crèche, elle est dans nos cœurs où Jésus veut naitre. Jésus est venu sauver le peuple de ses péchés. Il vient pour nous aider à lutter contre le mal. Et Joseph accepte cette mission d’aider Jésus à grandir pour qu’il puisse accomplir sa mission de Sauveur quand il sera grand.

Joseph a ses plans de vie qui sont remis en question. Il aime Marie et leur amour ne sera pas limité à leur foyer. Leur amour va permettre à tous les hommes d’accueillir Jésus. Jésus les dépasse mais leur permet d’être heureux, même d’une façon complètement inattendue.

Nous aussi, la fête de Noël, l’accueil de Jésus nous fait nous dépasser. Nous aimons notre famille, nous aimons nos amis. Jésus nous dit de dépasser les frontières, d’aimer toute l’humanité. Et pour cela d’être des artisans de paix. Il y a des personnes vers qui on n’est pas très attiré. Jésus nous demande d’aimer nos ennemis, c’est cela être artisan de paix : c’est savoir se réconcilier, pardonner.

St Paul va encore plus loin dans la deuxième lecture. Lui, il a bien compris que Jésus est venu pour tous les hommes. Pas seulement pour un peuple en Palestine, mais pour tous les peuples. St Paul nous dit que nous sommes tous appelés à être des saints. La sainteté, elle parait inaccessible : Ste Marie, St Joseph, St Paul nous dépassent ! Mais l’important c’est d’être nous-mêmes, des enfants de Dieu. C’est nous demander où est notre place, quel est le meilleur chemin de vie pour nous, celui que nous réserve Dieu. Nous demander comment aider et aimer les autres, en particulier en étant des artisans de paix. Et notre cœur sera toujours meilleur, c’est cela le chemin de la sainteté, c’est vouloir toujours faire le bien pour les autres. Que la fête de Noël à venir nous y aide.

P. Jean-Christophe Cabanis
Is 7, 10-16 ; Ps 23 (24), 1-2, 3-4ab, 5-6 ; Rm 1, 1-7 ; Mt 1, 18-24
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article