5e dimanche du temps de Carême - La résurrection de Lazare

5e dimanche du temps de Carême - La résurrection de Lazare

5e dimanche de carême, année A  :

Messe animée par le CCFD-Terre solidaire

Dans l’évangile de la résurrection de Lazare que nous avons lue, nous pouvons nous laisser interroger par l’attitude du Christ.

Il nous laisse entrevoir par sa présence auprès de cette famille, la manière dont il veut nous inviter à la vie :

  • Par l’amitié indéfectible à Marthe, Marie et Lazare
  • Par ses larmes devant le tombeau qui montre sa compassion
  • Par sa Parole qui fait sortir Lazare du tombeau
  • Par le dialogue avec Marthe, sur sa confiance en ce Dieu qui donne la vie.

Mais il y a aussi d’autres questions : de quelle mort, de quelle maladie veut nous parler St Jean ? Certes, c’est celle qui met fin à nos existences terrestres. Mais aussi, celle que nous pouvons découvrir à partir du mal, de nos limites, de nos péchés, de toute la misère ou de tous les manques dont le CCFD nous a parlé.

Avec le CCDF-Terre Solidaire le chemin qui nous est proposé passe par une croix qui sur les cartes distribuées ou derrière l’autel.  Cette croix évoque les projets qui font surgir la vie :

  • Se réconcilier
  • Pratiquer la justice

  • Revenir à l’essentiel
  • Faire confiance
  • Dieu donne.

A nous de le mettre en œuvre.

A l’image de la confiance que Dieu nous donne, nous sommes invités à donner à notre tour et le sens du don qui est fait avec l’enveloppe à la quête de cette messe, nous ouvre au projet du CCFD : notre don permet de soutenir des projets à travers le monde – projets à l’initiative de partenaires : les partenaires qui nous font comprendre que la main qui donne n’est pas au-dessus de celle qui reçoit. Qu’en donnant nous pouvons aussi recevoir de ceux et celles qui prennent des initiatives pour créer la vie.

Ne voit-on en l’autre que ce qui lui manque ou sait-on partager avec lui des réalisations qui le font vivre et des espoirs communs ?

Et nous revenons alors à la Parole de Jésus devant le tombeau : déliez-le et laissez-le aller.

Nous aurons à mesurer  ce que nous faisons : donner un coup de main, donner à manger les affamés, donner de son temps permet de délier des liens qui font vivre ou qui redonnent la vie. Que Jésus qui continue d’agir en nous et avec nous, nous aide à témoigner de cette promesse de vie qui fait naître et renaître la joie que nous recevons !

Père Jean-François Brignol

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article