6ème Dimanche Pâques B

C’est le mot « amour » qui revient dans cet évangile qui est la suite de celui de Dimanche dernier où Jésus disait : « Je suis la Vigne, vous êtes les sarments…demeurez en moi comme je demeure en vous ». Et là Jésus redit : « Demeurez dans mon amour ». Il fait toujours référence à son Père : l’amour de Jésus, c’est celui qu’il entretient avec son Père et dans lequel il veut nous introduire. Il veut nous introduire à sa vie en Dieu : « Celui qui aime est né de Dieu » dit St Jean dans la deuxième lecture. Jésus est un modèle pour nous apprendre à aimer : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » dit-il. Et le sommet de cet amour, c’est de donner sa vie pour ceux qu’on aime. L’amour va très loin, c’est une belle aventure avec Jésus. Jésus qui nous appelle ses amis et non pas ses serviteurs. Nous sommes pourtant au service du Royaume de Dieu, au service les uns des autres, mais nous ne sommes pas que des exécutants (« Le serviteur ne sait pas ce que fait son maître » dit Jésus). Alors que Jésus nous confie son Royaume, il nous confie sa mission, il nous partage son désir de sauver tous les hommes. Il nous partage sa joie. En général, le serviteur ne partage pas la joie de son maître, alors que Jésus nous met au même niveau que lui, nous sommes ses amis, nous sommes ses frères et ses sœurs et il compte sur nous. Il compte sur nous pour porter des fruits. Et ces fruits, ce sont ceux de l’Esprit dont parle St Paul : la bonté, la joie, l’amour, la confiance, la paix, la maîtrise de soi,…

La première lecture des Actes des Apôtres donne un bel exemple de mission. Paul ne s’attendait pas du tout à aller chez ce centurion Corneille qui lui était complètement étranger, en particulier dans sa religion, il n’était pas juif. Et pourtant il a été visité par un ange alors qu’il était en prière. Cet ange a provoqué la rencontre entre Pierre et Corneille, puis son baptême avec tous ceux de sa maison. Ils étaient comme ennemis jusque là, les Romains étaient les occupants, ils étaient étrangers l’un pour l’autre, ils deviennent frères. C’est cette fraternité universelle qu’il nous est demandé de vivre, que nous ne considérions pas les autres, ceux que nous ne connaissons pas, comme des étrangers, comme des frères et sœurs à découvrir et à aimer. Ce centurion, ses œuvres étaient justes, nous dit le récit des Actes. Nous avons à découvrir tout ce qui est juste chez les personnes vers qui nous sommes envoyés, tout ce qui vient de Dieu.

Pour cela, il nous faut nous aimer les uns les autres comme Jésus nous aime. La communauté chrétienne, mais aussi les familles, sont le premier lieu pour prolonger l’amour de Jésus pour tous les hommes. Jésus nous apprend à aimer en famille, avec les beaux exemples de Marie et de Joseph. Jésus nous apprend la vie communautaire à partir de la proximité qu’il a eue avec ses apôtres, ses disciples. A partir de là, notre amour a un socle pour aller plus loin, pour aller à la rencontre de tous les chercheurs de Dieu qui ont besoin d’être éclairés. La mission nous réserve de belles surprises.

St Jean nous dit aussi dans sa lettre que si Jésus est venu parmi nous, c’est pour le pardon de nos péchés. Le péché, le mal, nous ne pouvons pas nous en débarrasser tout seul. Le mal, il fait beaucoup de dégâts dans le monde, et nous nous sentons souvent impuissants. Pourtant, le mal est vaincu par l’amour, Jésus est ressuscité, il a vaincu la mort. C’est la lumière qui vient à bout de l’obscurité. Que nos vies soient lumineuses, nous qui sommes enfants de lumière de par notre baptême. Que nous puissions éclairer ceux qui sont dans l’obscurité, dans la tristesse. Que nos vies, construites sur le commandement de l’amour, fassent reculer toutes les zones d’ombre de notre monde, la division, la solitude, la violence, la peur. Que nous soyons des artisans de paix et de pardon en tant que fils et filles de Dieu.

P. Jean-Christophe Cabanis

Ac 1, 15-17.20a.20c-26 ; Ps 102 (103), 1-2, 11-12, 19-20ab ; 1 Jn 4, 11-16 ; Jn 17, 11b-19

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article