L'amour dans le mariage - 4e chapitre de Amoris Laetitia

Merci de cliquer sur cette photo

Samedi après-midi. Une belle journée de juin. Nous sommes 7 personnes assises dans l'herbe d'un espace public de Colomiers, sous un grand pin. Nous nous retrouvons pour partager un moment de prière et d'échange à partir de l'exhortation apostolique du Pape François Amoris Laetitia sur l'amour de la famille et plus précisément sur le chapitre 4 intitulé "L'amour dans le mariage". L'Esprit Saint aurait-il de l'humour ? Aucun de nous n'est en couple ! Le temps de prière très bien animé par Geneviève et Isabelle commence. Chants, lectures, silences, invocations, louanges, quelques échanges et partages.

Le chapitre commence par l'hymne à la charité de St Paul : « La charité est patiente ;la charité est serviable ; elle nest pas envieuse ; la charité ne fanfaronne pas, elle ne se gonfle pas ; elle ne fait rien dinconvenant, ne cherche pas son intét, ne sirrite pas, ne tient pas compte du mal ; elle ne se réjouit pas de linjustice, mais elle met sa joie dans la vérité. Elle excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout » (1Co 13, 4-). Le Pape développe ensuite quelques points. Il parle beaucoup et surtout de l’amour conjugal mais n’oublie pas les personnes qui vivent un amour différent, dans la virginité pour consacrer, uniquement, leur vie à Dieu comme les prêtres, les vierges consacrées ou autres. Cette façon de vivre l’amour est complémentaire de l’amour conjugal. Il n’est ni supérieur, ni inférieur.

Plus ce temps de prière se déploie, plus nous nous sentons rejoints, touchés. Quelques mots se détachent : la patience, la charité, l'amour, les autres... Nous  parlons avec beaucoup de sincérité, de liberté, de simplicité, nous sentons le  lien qui se crée entre nous et qui se tisse  dans ce partage fraternel.

J'ai ressenti un apaisement intérieur qui grandissait au fur et à mesure que notre prière se déployait. J'ai compris intérieurement que je pouvais, en cet instant, confier à Dieu tout ce qui me troublait. Et tout c'est éclairci, résolu. Merci Seigneur de m'avoir conduite aujourd'hui dans ce groupe.

Puis, et ce fut un moment fort sympathique, nous avons partagé un goûter autour d'un excellent tiramisu cuisiné par Alice, accompagné de boissons et autres sucreries. Nous avons ri et papoté. Ce genre de rencontre s'appelle "Fraternité Missionnaire". Tout est dit dans cette expression, il ne reste jusque qu'à vivre cela avec d'autres. Merci aux participants pour votre accueil et merci à l'Esprit Saint !

Martine de Laburthe & Jean-Luc Donnadieu

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article