Ascension, B - 13 mai 2021

Nous avons entendu deux récits de l’Ascension de Jésus, un par Luc au début des Actes des Apôtres et l’autre par Marc dans la finale de son évangile. Les deux récits sont différents et complémentaires et Jésus est en dialogue avec ses disciples dans les deux cas. On peut dire qu’il leur donne des consignes. Les apôtres sont encore un peu incertains dans leur foi. Ils seront complètement affermis quand ils recevront l’Esprit-Saint promis pour la Pentecôte. Ils posent une question dépassée à Jésus : « Est-ce maintenant que tu vas rétablir le Royaume pour Israël ? » Ils n’ont pas encore compris que le royaume, c’est le Royaume des Cieux, alors que Jésus leur en avait beaucoup parlé. Ils n’ont pas encore compris que ce royaume n’a pas de frontières, car c’est toute la terre qui est concernée. Jésus les envoie jusqu’aux extrémités de la terre dans le récit des Actes et dans le monde entier pour St Marc.

Jésus monte au ciel et on a l’impression que c’est pour mieux englober toute la terre et même l’univers. Et c’est ce que dit St Paul dans la lettre que nous avons entendue : Jésus « est monté au-dessus de tous les cieux pour remplir l’univers ». Jésus remplit l’univers par son Esprit. Il n’est plus présent physiquement mais autrement. St Marc le dit bien : « Le Seigneur agissait avec eux et accomplissait des signes ». Jésus agit à travers ses disciples pour chasser les démons et parler dans toutes les langues, il agit à travers nous qui croyons qu’il est vivant et qu’il compte aussi sur nous pour être ses témoins.

St Paul parle d’une certaine organisation pour représenter Jésus, pour le rendre présent. Il faut être unis dans l’Esprit. Ce n’est pas chacun de notre côté que nous sommes ambassadeurs du Christ, c’est tous ensemble, dans l’unité. Et si nous ne sommes pas unis, comme avec les protestants ou les orthodoxes, nous devons faire des rapprochements pour que notre témoignage soit plus fort. Et l’attitude à avoir est celle de l’humilité, la douceur, la patience, la fraternité. Plus l’ambition du Seigneur est grande, de gagner toute la terre, plus grande doit être notre humilité. Et notre unité. C’est ensemble que nous pouvons donner de beaux témoignages de notre foi. Et surtout que nous pouvons former le Corps du Christ.

Le Christ monte au ciel, mais son Corps que nous formons est bien sur terre, il permet d’élever le monde. L’Ascension du Seigneur, c’est une aspiration, ce sont tous les hommes qui sont invités à s’élever, et nous formons le Corps du Christ qui ne demande qu’à s’agrandir.

St Paul nous décrit les dons qui sont divers à travers les prophètes, les pasteurs, ceux qui enseignent, tous les fidèles avec leurs tâches bien précises. Que cette fête de l’Ascension nous fasse réfléchir à quelle est notre place dans l’Eglise Corps du Christ. Et vers qui nous sommes envoyés pour être témoins d’un Dieu qui nous sauve, qui nous aime, qui nous élève, qui nous réunit dans la grande famille des enfants de Dieu appelés à la vie éternelle.

Enfin St Marc fait mention de la Création lorsqu’il envoie ses apôtres : « Proclamez l’Evangile à toute la création ». Nous sommes aussi envoyés vers la Création pour la préserver, elle qui est menacée. Que notre vie chrétienne soit une conversion intégrale, tournée vers le Seigneur, vers les autres, vers la Création.

P. Jean-Christophe Cabanis

Ac 1, 1-11 ; Ps (46 (47), 2-3, 6-7,8-9) ; Ep 4, 1-13 ; Mc 16, 15-20

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article