Colomiers

Vol au-dessus de l'Eglise Sainte Radegonde de Colomiers
Intention de prière de messe

 

 

Lourdes - Grotte en direct

 

Publié par P. Jean-Claude Meyer

Le premier chapitre de l’Évangile selon saint Luc indique le sens  de l’enseignement reçu et transmis par les disciples de Jésus.

Le Seigneur Jésus-Christ, homme venu de Dieu.

« Le fruit de tes entrailles est béni. […] la mère de mon Seigneur vient jusqu’à moi. »

Telle est la salutation mise sur les lèvres d’Élisabeth quand elle reçoit la visite de Marie.

Merci à l'auteur de cette image

Marie est donc la nouvelle Arche de l’Alliance avec Dieu.  L’Arche de Moïse renfermait les Tables de la Loi. Marie a porté en son sein  le  don sublime : le Verbe de Dieu, uni étroitement au Père dans leur Esprit. « Il sera le berger de toutes les nations » indique le Livre de l’Apocalypse. Venu de Dieu, Jésus est, par Marie, véritablement homme.

C’est pourquoi, Marie prononce ces paroles de louange « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse […] Saint est son nom ! » Tel est le sens de cette belle fête de l’Assomption : Marie est auprès de Dieu et elle intercède pour nous, pour tous nos frères humains.

La prière d’action de grâce prononcée par Marie annonce déjà l’enseignement que Jésus Christ  donnera lui-même dans la suite de l’Évangile :

Dieu est miséricorde : « Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent »

Dieu est Amour : Il est fidèle et maintient son Alliance : « Il se souvient de son amour, de la promesse en faveur d’Abraham et de sa descendance. »

Dieu appelle à aimer comme Lui-même   nous aime :« Il renverse les puissants de leur trône, Il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides »

          Ainsi, les disciples de Jésus sont-ils invités, quand ils récitent la belle prière du Magnificat,  à servir les personnes humbles, celles qui sont dans la souffrance. Au seuil du Concile Vatican II, le Père Yves Congar publia un petit livre « Pour une Église servante et pauvre » qui eut une grande influence sur l’orientation du Concile, et le saint Pape Jean-Paul II  reconnut ses mérites en créant cardinal le père Congar  malgré son âge avancé.

P. Jean-Claude Meyer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article