Objectif Compostelle (7). Savourer - Bruno P.

Savourer.... Savourer chaque minute de ce beau pèlerinage, savourer les paroles échangées avec d'autres pèlerins, savourer les beaux paysages traversés, savourer les intenses moments spirituels lors de certains offices, mais aussi tout simplement, savourer .... ce que l'on se met sous la dent !

Le propre du pèlerin c'est de "marcher léger" et de ne pas s'encombrer de choses inutiles qui alourdissent le sac à dos. Il faut donc se concentrer sur l'essentiel des biens matériels à transporter, faire des choix drastiques. Avantage ? On apprend vite la sobriété... et on l'apprécie !

En termes de nourriture les repas du midi, sont souvent un petit pique-nique en pleine nature où la frugalité devient tout un art. Par exemple : comment faire d'une petite et légère boîte de sardines et d'un œuf dur un repas joyeux et  festif (deux traits très chrétiens en somme) ? Avec un peu d'imagination et d'humour on y arrive toujours (voir photo).

L'important n'est pas la qualité gastronomique du repas mais bel et bien l'esprit avec lequel le repas est préparé et consommé. Cela me fait penser aux repas partagés que notre paroisse organisait mensuellement après la messe dominicale, avant les restrictions liées à la pandémie. Puissent ces repas si sympathiques reprendre leur cours dans un futur proche pour que nous savourions ensembles la convivialité et la fraternité !

Bruno P

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article