Objectif Compostelle (6). Aider... - Bruno P.

Aider, s'entraider.... Les occasions ne manquent pas sur le chemin de Compostelle : orienter quelqu'un qui s'est égaré, servir d'interprète, partager quelques vivres, etc., des petits gestes anodins et sans grande valeur mais qui font plaisir autant à celui qui bénéficie de cette aide qu'à celui qui la donne. 

Par contre il peut y avoir des gestes d'aide à autrui qui engagent beaucoup plus, qui demandent de l'énergie et de l'investissement personnel.

Pour preuve : le lendemain même du jour où j'écrivais l'article "Objectif Compostelle (2). Marcher..." dans lequel je regrettais l'impossibilité pour les personnes à mobilité réduite de faire ce beau et long pèlerinage, par un de ces hasards ou coïncidences ("DIEU-incidences" ?), je rencontre sur le chemin un groupe de 50 pèlerins français dont dix handicapés moteur ou malvoyants. 

Intrigué par ce groupe qui respire le bonheur j'engage la conversation avec plusieurs d'entre eux.

J'apprends que 40 d'entre eux sont des bénévoles d'une association qui a pour but, tous les ans, de permettre à des personnes handicapées de faire le pèlerinage de Compostelle. Ils assurent une logistique complexe mais très bien rodée qui rend possible l'impossible.

Ce qui me frappe le plus, au-delà de l'engagement très important de ces bénévoles, c'est le sourire resplendissant que je vois sur tous les visages du groupe. C'est à se demander si les plus heureux ne sont pas les aidants plutôt que les aidés. En fait, on ne sait plus qui aide qui !

Ne dit-on pas que "C'est en aidant les autres que l'on s'aide soit même." ?

Avec un peu de recul je pense à ceux de nos paroissiens, et ils sont nombreux, qui sont très engagés dans l'aide à autrui : chômeurs, migrants, personnes dans le besoin ici ou ailleurs, etc.

Merci Seigneur pour toutes ces actions de solidarité que Tu suscites parmi nous !

Bruno P.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article