Création et Résurrection - Belle fête de Pâques !

Au moment de fêter PÂQUES  et après notre temps de Carême, où, avec le CCFD-Terre solidaire nous nous sommes rappelés que la Création est confiée à l’homme, mais il doit les gérer avec respect et la cultiver pour le bien de tous, dans la justice. Des pistes de petites actions nous ont été proposées : elles avaient pour but de redécouvrir les merveilles du Créateur et les richesses qu’il nous offre, de mieux les partager et ainsi de nous mettre en harmonie avec le Pape François dans cette année de la Conférence mondiale  sur le climat qui se tiendra en France en Décembre prochain.

La veillée Pascale que l’Église célèbre dans la nuit du Samedi au Dimanche de Pâques nous permet de faire le lien entre la création du monde et la résurrection du Christ : le cœur de la Foi Chrétienne se vit et se chante  dans cette nuit.

Les récits bibliques que nous entendons nous rappellent comment les croyants ont exprimé leur foi sur l’origine de la terre et ont attribué à la puissance de la vie de Dieu cette création, qui nous est donnée dans toutes les dimensions, animales, végétales et humaines : chacun à sa place doit être respecté : « Dieu vit  que cela était bon…». Nos préoccupations actuelles sur la planète nous refont poser la question : qu’est-ce que je trouve de bon et qu’est-ce que je fais pour protéger ce qui est bon ?

Au centre de cette veillée, l’Eau : elle est dans cette création utile à la fécondation, instrument pour la libération du peuple de la servitude d’Égypte; elle signe la nouvelle naissance qui se réalise dans le baptême.

Au cœur de notre monde actuel, comme l’évoquait une des dernières rencontres des Lundi du 85, elle est un enjeu pour l’équilibre du monde et pour sa survie.

Enfin, l’annonce de la Résurrection nous fait entrevoir l’achèvement de la création : il n’y aura plus de mort, plus de ténèbres. Le symbolisme se traduit dans le feu au milieu de la nuit, dans le cierge pascal « lumière du Christ ressuscité », dans la découverte par les femmes du tombeau vide, elles qui pensaient aller embaumer le corps de Jésus. C’est la puissance de Dieu qui renverse l’impossible, tous nos impossibles. Nous pouvons alors nous mettre en route pour exercer notre responsabilité, pour prendre soin de ce monde : le jour de Pâques est le jour de la nouvelle création dans le Christ. Alors faisons de nos actes de foi des signes visibles d’une création en état de renouvellement ; une vie construite sur le don et la gratuité, sur l’accueil de l’autre « étranger, personne âgée et plus faible, personne marquée par le handicap ». Ne cherchons pas ailleurs les preuves et les indices de la résurrection. Comme tous les témoins de la résurrection de Jésus, passons de la crainte à la Foi. Jésus continue de nous donner rendez-vous au cœur de la création.

Père Jean-François BRIGNOL - Edito de l' Espace 85 du mois d'avril 2015


source de photo http://i65.servimg.com/u/f65/13/45/17/29/esprit11.jpg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article