Famille humaine : une belle composition - bulletin paroissial octobre 2021

(Espace 85, octobre 2021)

Nous avons accueilli depuis un mois le père Jean-Charles Demelle, prêtre diocésain qui vient de passer 12 ans au Gabon comme prêtre fidei donum (prêté à un diocèse). Sa présence tombe bien en l’absence du Père Théophile qui se relève difficilement du Covid, nous pensons bien à lui.

Nous avons aussi accueilli Samuel Labossière, séminariste d’origine haïtienne qui se prépare à être prêtre pour le diocèse de La Rochelle (voir sa présentation sur le blog paroissial). Nous apprendrons à le connaître lors des samedis et dimanches qu’il passera à la paroisse. Nous sommes habitués aux séminaristes dans la paroisse après les passages appréciés de Guy et Gino.

Il y a d’autres nouveautés : un groupe d’enfants du Voyage de 7 à 13 ans qui veulent se préparer au baptême et à la première communion et qui sont accueillis régulièrement à Ste Bernadette le dimanche après-midi. Nous sommes aidés dans cet accompagnement par l’expérience de frère Camille, frère des Écoles Chrétiennes de Pibrac.

L’école Ste Thérèse a décidé, depuis un an, de reproposer la catéchèse à l’intérieur de l’établissement. L’an dernier, c’est l’éveil à la foi qui a commencé pour les élèves de grande section et CP. Cette année, la proposition de catéchisme est faite aux CE1 et certaines séances se feront au centre paroissial, salle St Jean. Nous sommes contents d’accueillir ces enfants qui vont grandir dans la foi.

Dans l’Église, soufflent le froid et le chaud. Le rapport de la Ciase, commission mandatée par les évêques de France pour enquêter sur les abus de tous ordres, mais spécialement sur mineurs, qui ont été commis dans l’Église va sortir. Il risque de révéler de nouveaux scandales et il faudra s’apprêter à entourer de nombreuses victimes. Si le pape a souhaité tenir un "synode sur la synodalité" avec les trois mots-clés communion, participation, mission, c’est pour que l’Église entière revisite ses pratiques, et pour que les situations d’abus ne puissent pas se produire. Saisissons l’occasion pour nous interroger sur nos façons de vivre en Église, au niveau paroissial, diocésain, dans les mouvements, ainsi les remontées de l’Église universelle pourront permettre à notre Église d’être lumière et non ténèbres.

undefined
Merci à l'auteur de cette photo

L’Église est une grande famille qui nous entoure de l’amour de Dieu. Elle est le signe de la grande famille humaine que représente l’humanité. Chaque famille est une cellule d’Église. En cette année de la famillepassons-nous le relais, de dimanche en dimanche, pour prier les uns pour les autres, avec les enfants si possibles, avec l’aide de l’icône de la Sainte Famille qui va circuler. Les familles sont multiples, avec leurs joies et leurs blessures, leurs recompositions, elles ont toutes du prix aux yeux du Seigneur. Sachons, en ce mois missionnaire, rejoindre les familles d’aujourd’hui au-delà de l’Église, pour une belle composition qui embellit notre monde.

Jean-Christophe Cabanis

Espace 85 - Octobre 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article