Colomiers

Vol au-dessus de l'Eglise Sainte Radegonde de Colomiers
Intention de prière de messe

 

 

Lourdes - Grotte en direct

 

Publié par Jean-Luc Donnadieu

Ce 8 janvier, en l’église Sainte-Radegonde il y avait beaucoup de monde. Était-ce parce que les deux prêtres de Colomiers célébraient ensemble? Parce les paroissiens pensaient qu’il y aurait la galette des rois? Ou pour l’apéritif après la célébration? Rien de tout cela. Devant une telle affluence, moi, j’y ai vu des paroissiens et les services paroissiaux venir à une messe présidée par notre pasteur diocésain, l’archevêque Guy de Kerimel et lui offrir leur voix quand ils chantaient, leur enthousiasme et leur sourire, heureux qu’ils étaient de le recevoir dans leur paroisse, tout comme les rois mages étaient venus offrir l’or, la myrrhe et l’encens à notre Seigneur Jésus Christ.

La messe était très belle avec les lectures, les chants et l’homélie de l’évêque, et il était bon de voir tous ces visages si familiers. Moi, qui suis chargé de mission au niveau diocésain, quand je vis des moments pareils, remonte à mon esprit le fait que c’est de là que je viens, de cette paroisse avec ces personnes. C’est tout cela qui m’a fait grandir, qui m’a fait évoluer et a fait que je suis ce que je suis maintenant. En quelque sorte je suis dans ma famille, chez moi, avec ceux que j’aime.

Monseigneur de Kerimel a remis la lettre de mission aux nouveaux membres de l’Équipe d’Animation Pastorale, je les en félicite sincèrement de tout cœur et n’oublie pas que j’ai, dans le passé, reçu cette même lettre. J’estime qu’être appelé aux côtés des prêtres pour les aider à prendre une direction pastorale à la paroisse est une responsabilité, certes, mais aussi un privilège et une grande joie. Alors, oui, j’ai eu un pincement au cœur et étais heureux lors de la remise de cette lettre.

J’ai savouré chaque instant de cette célébration et j’ai pris le temps de discuter avec les uns et les autres avant de rentrer chez moi.

Oui, il est bon d’être chez soi partout où il y a des personnes que l’on aime comme il est aussi bon d’avoir de la mémoire et de se laisser toucher au cœur.

Malgré le temps maussade et frais, le soleil et la chaleur étaient bien présents au milieu de ces frères et sœurs et sur le visage de chacun.

Le Christ était avec nous.

Jean-Luc Donnadieu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Merci Jean-Luc pour ce beau témoignage ! Ton enthousiasme est contagieux.
Répondre