Un ciel nouveau et une nouvelle terre - Edito de l'Espace85, avril 2021

(Espace 85, avril 2021)

Isaïe l’annonçait bien avant la naissance de Jésus. Pierre dans sa 2ème lettre et Jean dans l’Apocalypse le redisent après la résurrection de Jésus : "Alors j’ai vu un ciel nouveau et une nouvelle terre" Ap 21,1. Est-ce un slogan ? Qu’est-ce que cela veut dire ? L’Apocalypse nous dit que la Jérusalem nouvelle descendra du ciel "comme une épouse parée pour son mari". C’est très imagé mais nous comprenons qu’il est question d’amour puisque ce sont des noces. Dieu fait sa demeure parmi les hommes. Nous croyons que le Christ ressuscité est présent, que son Esprit est sur nous. Le ciel nouveau et la nouvelle terre sont liés à la résurrection de Jésus. Ce n’est pas un autre monde dont il s’agit ou une autre planète, c’est notre monde qui devient nouveau par sa présence. St Jean est en extase lorsqu’il reçoit cette révélation. Pourtant, il n’est pas spectateur, il est acteur de sa foi, en premier lieu par son rôle de témoin et en ayant écrit ce livre ainsi que l’évangile et ses trois lettres. Le ciel nouveau et la terre nouvelle sont à accueillir puis à construire. Ce texte de l’Apocalypse, les équipes ACO (Action Catholique Ouvrière) de Colomiers l’avaient choisi pour la récollection qu’ils ont faite au Carmel de Muret Samedi 20 Mars. Dans ce havre de paix, ils ont eu envie de ne plus vivre comme avant. La pandémie nous interrogeait, il y a un an, sur le monde d’après. Ce monde n’a pas tellement changé, il s’est même peut-être un peu durci. Mais l’envie est là d’aller à la source de l’eau de la vie, d’avoir des projets de solidarité, en particulier avec ceux qui risquent de perdre leur emploi. Le livre de l’Apocalypse n’a pas été écrit dans une période facile mais au temps des persécutions. Le ciel nouveau et la terre nouvelle apparaissent à la suite d’un grand combat contre le mal qu’a remporté l’Agneau, le Christ. Le mal continue à agir à toutes les époques mais il n’a pas le dernier mot. Il est vaincu par la douceur et la force de l’Agneau de Dieu dont nous nous nourrissons à chaque eucharistie. En ce début de printemps où éclot la vie, observons et contemplons la Création qui nous offre tout ce qui est nouveau. Et prenons exemple sur elle tout en la protégeant.

J-Christophe Cabanis.

Espace 85 - Avril 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article