Veillée et messe de Pâques, 21h du samedi 19 avril 2014, à Sainte Bernadette

Veillée et messe de Pâques, 21h du samedi 19 avril 2014, à Sainte Bernadette
Veillée et messe de Pâques, 21h du samedi 19 avril 2014, à Sainte Bernadette
D’âge en âge, traverser la nuit : c’est le symbole de la nuit de Pâques que nous accueillons dans la liturgie de cette veillée pascale (19 avril 2014) : le Christ qui passe de la mort à la vie est devenu notre lumière. Le feu, le cierge pascal, les baptêmes d’adultes et d’enfants qui ont lieu au cours de cette nuit de Pâques, le renouvellement des promesses du baptême de tous les baptisés évoquent le Christ ressuscité qui anime nos vies.
Deux adultes habitant Colomiers mais venant du Sud-est asiatique et de l’Inde, vont recevoir le Baptême : nous les accueillons avec leur histoire, l’histoire de leurs familles. Ils se sont préparés avec l’équipe du Catéchuménat de la Paroisse, ils ont vécu l’appel décisif par l’évêque avec les 85 autres adultes du diocèse de Toulouse qui seront baptisés pour Pâques dans différentes paroisses. C’est un moment d’actions de grâces pour toute la communauté chrétienne, et un moment où la joie de l’Évangile rayonne pour chacun.

Ces nouveaux baptisés ont souvent exprimé ce que nous méditons dans ce temps de carême : « Avec le Christ, la joie naît et renaît toujours ». Leurs découvertes de la vie du Christ, leur apprentissage de la prière et de la vie en communauté, les échanges avec les accompagnateurs et les accompagnatrices font grandir cette joie.
Et nous que recevons nous de cet événement pour notre vie ? Comment il actualise notre Foi en la résurrection ? Comment il nous bouscule sur nos capacités d’accueil chaque fois que la famille s’agrandit ? Comment nous favorisons la durée des liens tissés pour une annonce de l’Évangile ? Nous ne sommes plus devant un tombeau vide qui nous ferait croire ; c’est la mise en relation de toutes les paroles du Christ avec les nouveaux baptisés ; d’une parole remplie d’un amour infini qui fait triompher de toutes les nuits. Alors, en avant pour traverser les nuits que parfois nos vies rencontrent ou qu’elles font naître. Le pape FRANÇOIS dans l’Exhortation Apostolique que nous avons pu découvrir nous invite à prendre des risques, à accepter de se laisser bousculer par la rencontre de la vie réelle des gens qui sont sur notre route : « Chemin d’Emmaüs » où nous continuons à trouver la présence du ressuscité jusqu’au partage dans l’auberge.

Père Jean-François BRIGNOL (texte dans Espace 85 avril)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article