Messe de l'Epiphanie

A notre paroisse de Colomiers, le partage de la galette des rois aura lieu en fait à la fin des messes  du « Baptême du Seigneur », le soir du 10 (18h) & le matin (8h30 & 10h30) du 11 janvier 2015. Lorsque l’on mange la galette, on cherche  la fève. Mais pour la fête de l’Epiphanie, qui vient de se passer, il ne s’agit pas de fève, il s’agit de la recherche d’une étoile, d’un sauveur, de Jésus. Cette quête a été réalisée par les rois mages.

C’étaient les chercheurs du sens de la vie, ils se sont mis en route, après avoir eu les résultats de leur calcul et de leur science, pour chercher le Sauveur. Ils sont venus de très loin, ils n’étaient ni juifs, ni croyants. Ils étaient de la périphérie comme a dit le Pape François dans son exhortation apostolique « la joie de l’évangile ». Maintenant, en 2015, nous, qui fréquentons la parole de Dieu, nous qui sommes des habitués de la messe dominicale, quelle étoile cherchons-nous ? Certes, nous pouvons chercher l’étoile au firmament du ciel, mais n’oublions jamais que l’étoile, elle est surtout celle qui se trouve dans notre cœur, dans le silence… Car, c’est sous le signe de cette étoile, que le sauveur est déjà né en petit enfant. Le Sauveur nous est donné, il a pris chair pour toute notre humanité.
Les rois mages se sont déplacés autrefois pour chercher le Sauveur. Aujourd’hui, nous aussi, quels sont les déplacements que nous avons peut-être à vivre ? L’Acceptation de nos limites, le Regard positif et constructif sur les autres, la Méditation de la parole de Dieu, la   Communion à l’Eucharistie, l’Ouverture à ceux qui ne croient pas comme nous ou aussi ceux qui ne croient à rien ou encore ceux qui se disent agnostiques …
Comme les rois mages qui ont rencontré le roi Hérode sur le trajet du voyage… Nous aussi, nous avons à apprendre à lire les signes des temps ; Ne nous laissons pas emporter par le tourbillon de la vie, prenons le temps pour écouter, pour vivre en profondeur avec ceux que nous croisons souvent dans notre quotidien, pour méditer sur ce qui se passe autour de nous. Sachons toujours rester  dans l’espérance malgré les apparences devant des événements incompréhensifs …
Comme les rois mages ont adoré Jésus, enfant à la crèche. Nous aussi : Toute notre vie est là pour adorer Dieu, pour témoigner de l’amour de Celui qui nous a créés et qui nous a sauvés ...
La présence des  paroissiens originaires de pays étrangers devant l’autel, au moment de la prière du « Notre Père », montrent vraiment que Dieu s’est manifesté à toutes les races, à tous les hommes. A la fin de la messe, notre curé a invité les enfants à entourer l’autel avant de donner la bénédiction du Nouvel An à l’assemblée.
Les 3 & 4 janvier, un weekend pluvieux, une toute petite communauté avec très peu de monde par rapport au nombre d'habitants de la ville, mais toute pleine de l’espoir de se retrouver très nombreux dans quelques mois à l’église Ste Radegonde. Et, malgré tout, les messes sont toujours priantes, chantantes… Merci à l’animateur de la messe.
Que le Corps et le Sang du Christ eucharistique nourrisse chacun de nous, qu’il nous aide à faire briller, raviver sans cesse  les éclats de l’étoile de l’amour, de la fraternité en nos milieux de vie ou au travail !
Aux premiers jours de l’an 2015, que chacun de nous puisse voir, se réaliser ses souhaits les plus chers,  comme les Rois Mages qui ont fait un long voyage, pour suivre leur étoile !
Et que la vie nous émerveille toujours ! Amen.
Kim-Liên T.(texte inspiré par l'homélie du curé. Merci)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article