"Foi & Vie" en Haute-Garonne, 3e édition, est arrivé

À compter du 22 février 2015, le journal diocésain Foi & Vie, 3ème édition, est disponible dans les paroisses.

Il comporte un dossier « Vie consacrée, à quoi bon ? »

Jusqu’en février 2016, nous vivons l’Année de la Vie consacrée voulue par le pape François. Par cette appellation est désignée toute personne qui s’engage au célibat pour le Christ et pour l’Évangile. Dans la turbulence de notre monde actuel, on peut s’interroger sur "l’utilité" d’un tel don de sa vie à Dieu. Pour mieux comprendre, Foi & Vie vous propose quatre témoignages, des hommes et des femmes qui, sous diverses formes, ont répondu à un même appel.

***

Pour lire ces témoignages, ainsi que d’autres relatifs à la Vie consacrée, consulter la rubrique "Année de la vie consacrée", colonne de droite de la page Actualité.

Vous pouvez également consulter le Foi & Vie en ligne ici.

Un cadeau de Dieu

Vous connaissez bien sûr sœur Emmanuelle et l’abbé Pierre. Vous souriez peut-être au sujet de ces personnages, ces « bonnes sœurs » que l’on trouve dans quelques films et BD de plus ou moins bon goût. Mais pour revenir au concret, il y a bien près nous, de ces hommes et des ces femmes, religieux, religieuses, qui choisissent la vie consacrée. Leur proximité est le signe de la présence de Jésus à nos côtés, signe que Dieu nous aime, tout simplement. 

Déambulant dans les rues, proches des plus pauvres, accueillant des familles de détenus, nous les trouvons aussi étudiants en université ou dans la vie professionnelle. Dans l’enseignement, dans la recherche, dans nos quartiers périphériques, nous les trouvons partout. Certains choisissent au contraire de se retirer et de consacrer leur vie à la prière. Monastères et couvents, avec la rigueur de la Règle, deviennent pour nous des havres de paix pour sortir, prendre du recul, hors du tourbillon de la vie. La plupart vivent en communauté, acte prophétique dans une société individualiste. Ils nous rappellent l’importance de la vie fraternelle. Quels qu’ils soient, ils ouvrent un espace pour nous et un espace pour Dieu, un lieu de dialogue pour aller à l’essentiel, au cœur de notre vie.

Au-delà de leur vêtement, vous les reconnaîtrez par la qualité de leur écoute et de leur présence. La Vie Consacrée est un cadeau qui nous est fait au cœur d’une société dominée par la performance. Elle est un bien précieux. Pour tout ce qu’ils nous donnent aujourd’hui, je voudrais à ces sœurs et ces frères, leur dire merci et rendre grâce à Dieu pour le don de la Vie Consacrée.

Abbé Hervé Gaignard, vicaire général
source : http://toulouse.catholique.fr/Le-nouveau-Foi-Vie-en-Haute

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article