Cantique Isaïe 12 - Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut

Lecture Priante du psaume du 3ème dim de l'Avent année C
Jubile, crie de joie, car il est grand au milieu de toi, le Saint d'Israël. (v.06)
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.
1. Que dit ce psaume ? 2. Que me dit ce psaume ? 3. Que vais-dire au Seigneur ?

*************

Cantique Isaïe 12
01. Ce jour-là, tu diras : Seigneur, je te rends grâce : ta colère pesait sur moi, mais tu reviens de ta fureur et tu me consoles.
02. Voici le Dieu qui me sauve : j’ai confiance, je n’ai plus de crainte. Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ; il est pour moi le salut.
03. Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut.
04. Ce jour-là, vous direz : ''Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits !'' Redites-le : ''Sublime est son nom !''
05. Jouez pour le Seigneur, il montre sa magnificence, et toute la terre le sait.
06. Jubilez, criez de joie, habitants de Sion, car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël !
******************
Voici le Dieu qui me sauve : j’ai confiance, je n’ai plus de crainte (v.02). Ainsi commence le chant proposé par la liturgie de ce 3ème dimanche de l'Avent, année C. Un chant du genre psaume lié à l'exhortation de Sophonie dans la première lecture : Ne crains pas ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! Le Seigneur ton Dieu est en toi, c'est lui, le héros qui apporte le salut. Le Salut, la libération, la délivrance, la rédemption... Un message de confiance, de consolation, d'espérance.
 
Le chant de méditation de ce 3ème dimanche de l'Avent est extrait d'un autre prophète, Isaïe. Le verset 01 non choisi par la liturgie (en italiques ici) est éclairant sur le contexte du cantique. Ce jour-là, tu diras : Seigneur, je te rends grâce : ta colère pesait sur moi,. Nous sommes au 8ème siècle avant JC. On vit dans la peur. Car la puissance assyrienne (nord de l’Irak actuel) est de plus en plus menaçante. Et on ne sait pas comment y faire face. Le peuple de Dieu avait été divisé en deux royaumes qui souvent ne s'entendaient pas. Le prophète Isaïe dans les chapitres précédents fait appel à l'espérance, à la confiance, au calme. Citons ces mots bien connus : Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière... Les nuits ont toujours des matins, c'est une expérience solide de la foi d’Israël. Ai-je la même expérience ? En lisant ce cantique, en le chantant, je demande au Seigneur la lumière de son Esprit sur ces moments de ténèbres et de lumière en moi, autour de moi, dans l’Église, dans le monde... Quel écho le verset 02 en moi ? Les versets suivants sont des invitations à la joie.
 
v.03. Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut. Le psaume de dimanche dernier chantait la joie du retour d'exil : Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie. En ce 3ème dimanche d'Avent, c'est la joie qui domine pour exprimer la confiance envers le Seigneur à un autre moment de l'histoire tumultueuse du Peuple de Dieu. Les sources du salut, les puits et les points d'eau jalonnent l'itinéraire terrestre et spirituel des Patriarches et du peuple de l'exode sortant d’Égypte avec Moise. La première lecture de la messe de jeudi dernier : Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources au creux des vallées. Je changerai le désert en lac, et la terre aride en fontaines.
 
Dans l'évangile de ce dimanche, Luc met en scène Jean-Baptiste : Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. [...]. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. ''Baptiser'' veut dire ''plonger''. Le Messie dont nous célébrons l'attente à Noël est ici sous le signe de l'eau. L'eau dans les évangiles... Par exemple, je peux me référer au dialogue de Jésus avec la femme de Samarie (Jean 4,7s), Celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle.
 
Marie et Joseph ont marché sur les chemins, vers Jérusalem, avec Jésus le fruit de vos entrailles, disons nous dans le ''Je vous salue, Marie''. Ma prière peut me voir avec eux en route vers Bethléem, vers la  source de salut promise depuis des siècles. Source à mon baptême... Source, l'eau qui sera aspergée sur mon cercueil.
Paul C.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article