Quel beau geste !

Au cours de la messe du Jeudi Saint, à Ste-Radegonde, nous avons vécu le cérémonial du lavement des pieds. Ce rite est là pour nous rappeler la vocation de serviteur de tout chrétien sans exception, en commençant par celui/celle qui est au sommet car c’est lui/elle qui doit donner l’exemple.

Jésus lui-même nous explique ce beau geste (Jn 13, 14-17) :

 14 Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. 15 Car c'est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j'ai fait pour vous. 16 En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son maître, ni l'envoyé plus grand que celui qui l'a envoyé. 17 Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites.

Jésus nous dit que se mettre au service de notre prochain nous rend heureux.

Dans notre groupe synodal, nous avons traité le thème : « Autorité et participation ». Nous avons donc abordé le sujet : autorité vs. service, et dans ce cadre-là, le rôle des prêtres et évêques au sein de l’Église. Force a été de constater qu’une des multiples raisons de la crise que traverse actuellement l’Église a été un manquement, de la part de certains de ses dirigeants, à ce rôle de serviteur que se doivent d’avoir nos pasteurs. Nous nous sommes dit : « le prêtre doit être ‘au service de…’, et non pas : ‘à la tête de…’. 

Certains d’entre nous ont même était victimes, par le passé, d’abus d’autorité de la part de prêtres. Pour ma part, je n’ai côtoyé que des prêtres merveilleux, toujours au service de leurs paroissiens et je rends grâce à Dieu qu’il ait mis sur mon chemin de tels guides.

Que ce geste du lavement des pieds ne soit pas pour nous tous un simple cérémonial mais plutôt un singulier rappel de l’importance (et la joie !) de servir plutôt que de se faire servir.

Bruno P.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article