Ensemble construisons la Paix !


La PAIX, elle est le principal message  de l’enfant de la crèche  relayé par l’annonce des anges que la fête de Noël rappelle chaque année. Elle fait partie des nombreux vœux qui s’échangent au 1er janvier. Elle est une aspiration permanente au cœur de l’humanité désirée par tous .

Nous avons mesuré en 2014  qu’elle est toujours de plus en plus lointaine : les conflits qui durent au Proche-Orient, en Irak, en Afrique, qui se sont allumés cette année en Ukraine, ceux dont on parle et ceux qu’on oublie.

La PAIX, elle est faite de quatre petites lettres mais nous met sur de longs chemins : proche dans la crèche et laborieuse pour tous les adultes que nous sommes. Elle devient un rêve et un projet pour nous. Nous prenons conscience qu’il faut la semer, la faire germer et qu’il nous faut la constance du jardinier  pour la voir grandir d’abord dans nos propres vies et dans celles des autres. Elle se transmet et se partage avec ses proches, ses amis et ses voisins, avec ceux qui sont isolés et dans le besoin.

En 2015, comme depuis la naissance de Jésus, elle est faite de grandes révolutions au nom de l’Amour : elle se vit avec courage et engagement pour triompher des dictatures, elle se nourrit de révoltes contre la misère, les guerres, la loi du plus fort, elle s’alimente à la justice aux droits de l’homme, à la dignité de chaque être humain.

Je souhaite qu’en 2015, avec le Pape François, nous vivions un peu plus cette PAIX; comme il le demande à chacun avec d’abord sa propre conversion, ensuite en vivant cette paix intérieure que nous donne la méditation de la parole  et en nous mettant sur les chemins de Mère Térésa de Calcutta : si vous donnez au monde le meilleur de vous-même, vous risquez d’y laisser des plumes, donnez ce que vous avez de mieux TOUT DE MEME .

                                                                                                            Père Jean-François BRIGNOL

Espace 85, Janvier 2015

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article