Lc 24, 13-35 La Parole de Dieu et l’Eucharistie nous remplissent de joie

Aux messes de ce dimanche, nous avons appris que le samedi 03 avril , les pèlerins en Terre Sainte de notre doyenné ont marché vers Emmaüs. L'évangile de ce dimanche nous parle de la rencontre entre Jésus et les deux disciples sur ce même chemin. Quelle belle coïncidence ! Qui sont-ils, ces disciples, pour nous ?

Ils sont, d’abord, ceux à qui il est donné de traverser les chemins du doute et du désespoir... Ils ne le savent pas tout de suite mais c’est Jésus qui les rejoint sur leur route, et qui marche avec eux au rythme de leur chagrin.

Et nous, maintenant, gens du XXIe siècle, sommes-nous donc si seuls face aux diverses difficultés de la vie courante ? Sommes-nous conscient que Dieu nous invite à  nous arrêter au moins une fois par semaine à l’auberge de son Eucharistie ? Méditons ce qu'a écrit le Pape François pour ce dimanche. Belle lecture !

La Parole de Dieu et l’Eucharistie nous remplissent de joie

Chers frères et soeurs, bonjour!

L’Evangile de ce troisième dimanche de Pâques est celui des disciples d’Emmaüs (cf. Lc 24,13-35). C’étaient deux disciples de Jésus, qui, après sa mort, une fois passé le sabbat, quittaient Jérusalem pour retourner, tristes et abattus, dans leur village, appelé justement Emmaüs.

En chemin, Jésus ressuscité les rejoignit, mais ils ne le reconnurent pas. Les voyant si tristes, il les aida tout d’abord à comprendre que la Passion et la mort du Messie étaient prévues dans le dessein de Dieu et annoncées par les Saintes Ecritures. Et ainsi, il rallumé le feu de l’espérance dans leurs cœurs.

A ce moment-là, les deux disciples ressentirent une attraction extraordinaire pour l’homme mystérieux et ils l’invitèrent à rester avec eux ce soir-là.

Jésus l’accepta et il entra avec eux dans la maison. Et quand, à table, il bénit le pain et le rompit, ils le reconnurent, mais Lui disparut à leurs yeux, les laissant plein de stupeur.

Après avoir été éclairés par la Parole, ils avaient reconnu Jésus ressuscité à la fraction du pain, nouveau signe de sa présence.

Et ils ressentirent immédiatement le besoin de revenir à Jérusalem, pour rapporter leur expérience aux autres disciples : qu’ils avaient rencontré Jésus vivant et qu’ils l’avaient reconnue à ce geste de la fraction du pain.

La route d’Emmaüs devient ainsi le symbole de notre chemin de foi : les Ecritures et l’Eucharistie sont les éléments indispensables à la rencontre avec le Seigneur.

Nous aussi nous arrivons souvent à la messe dominicale avec nos préoccupations, nos difficultés et nos déceptions... La vie nous blesse parfois et nous nous en allons, tristes, vers notre « Emmaüs », tournant le dos au dessein de Dieu. Nous nous éloignons de Dieu.

Mais la liturgie de la Parole nous accueille: Jésus nous explique les Ecritures et rallume dans nos coeurs la chaleur de la foi et de l'espérance. Et dans la communion il nous donne la force.

Parole de Dieu et Eucharistie. Lire chaque jour un passage de l’Evangile. Souvenez-vous en bien : lire chaque jour un passage de l’Evangile. Et le dimanche, aller communier, aller recevoir Jésus. C’est ce qui s’est passé avec les disciples d’Emmaüs :  ils ont accueilli la Parole, ils ont partagé la fraction du pain. Et de tristes et vaincus qu’ils se sentaient, ils sont devenus joyeux.

Toujours, chers frères et sœurs, la Parole de Dieu et l’Eucharistie nous remplissent de joie.

Souvenez-vous en bien ! Quand tu es triste, triste pour quelque chose, prends la parole de Dieu. Quand tu n’as pas le moral, prends la Parole de Dieu ! Et va à la messe du dimanche, va communier, participer au mystère de Jésus. La Parole de Dieu et l’Eucharistie nous remplissent de joie.

Par l’intercession de ma Très Sainte [Vierge] Marie, prions pour que tout chrétien, revivant l’expérience des disciples d’Emmaüs, spécialement lors de la messe dominicale, redécouvre la grâce de la rencontre transformante avec le Seigneur, avec le Seigneur ressuscité qui est toujours avec nous.

Il y a toujours une Parole de Dieu pour nous orienter après nos dérapages ; et à travers nos fatigues et nos déceptions, il y a toujours un Pain rompu qui nous fait aller de l’avant sur notre chemin.

Pape François, 04 mai 2014
http://www.zenit.org/fr/articles/l-attraction-extraordinaire-des-disciples-d-emmaus-pour-l-homme-mysterieux

Lc 24, 13-35 La Parole de Dieu et l’Eucharistie nous remplissent de joie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article