La marche républicaine à Toulouse, le 10 janvier 2015

"Je suis Charlie"

Cent mille, cent vingt mille, sur plus de cinq kilomètres, dit-on! La foule est dense, grave, silencieuse, pacifique, traversée ponctuellement de salves montantes ou descendantes d'applaudissements.

Pas de slogans ou banderoles politiques, juste quelques crayons brandis, quelques panonceaux, brassards, étiquettes, proclamant notamment "Je suis (ou nous sommes) Charlie".

Oui, des dizaines de milliers de personnes, dont nombre de paroissiens, je l'ai appris, ont choisi ce samedi 10 janvier 2015 d'oublier soldes, loisirs ou occupations pour défiler lentement contre la haine criminelle, l'intolérance, le fanatisme, le mépris de la vie humaine et pour les libertés fondamentales de penser, d'écrire, de critiquer, de s'opposer... même si ces critiques peuvent toucher ou égratigner. Difficile en effet, d'adhérer au panneau qui devant moi barre ostensiblement le "p" de "priez" pour ne garder que l'impératif "riez". Les deux ne sont-ils pas compatibles ? Ou à cet autre qui plus loin proclame : "Dieu : Prix Nobel de la guerre!"

Mais on ne massacre pas pour faire taire des idées contraires !

Nous étions des milliers à le crier intérieurement cet après-midi, et quelques-uns à prier peut-être.

Marie-Paule H.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annette P. 11/01/2015 22:02

Merci Marie-paule de ton beau témoignage!Nous n'avons pu aller à aucune manifestation (nous le regrettons vraiment)Nous n'avons pas été au courant d'ailleurs, qu'il y en avait une à colomiers mercredi ou jeudi dernier! je ne suis pas forcément d'accord avec les articles de Charlie hebdo mais je condamne et suis comme tous les francais horrifiée de ce massacre perpétré par des terroristes ultra-dangereux