Mt 16, 21-27 Aujourd’hui est-ce que nous ne sommes pas comme Pierre « parasités » sur l’identité de Jésus ?

Dimanche dernier à la question que Jésus posait à ses disciples « Qui est le Fils de l’homme ? » nous avons eu cette réponse de Pierre « Tu es le Messie du Dieu vivant » et Jésus à la suite de sa réponse lui confie la charge de l’Eglise : « tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise » et cette charge ne lui sera pas enlevée, malgré ses erreurs , malgré son reniement, Jésus ne reviendra pas sur sa parole…et pourtant il aurait pu … Regardez aujourd’hui, autant il reconnait en Jésus le Messie, autant il n’accepte pas le Messie tel que Jésus se présente … Un Messie livré aux hommes, qui aura à souffrir, qui sera même tué … Pierre n’en revient pas, il ne comprend pas « Seigneur, cela ne t’arrivera pas ! » Ce n’est pas mais celles de pas possible, un Messie mis à mort c’est incompréhensible. Et Jésus de l’invectiver durement et rudement : « Passe derrière moi Satan, tu es un obstacle sur  ma route, tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes ! »

En fait Pierre est logique, il est tout à fait dans la pensée des hommes de son temps, il est « parasité » par l’ambiance de son époque. C’est un croyant certes, et comme les hommes de son temps il attend le Messie et il reconnaît en Jésus le Messie, mais l’image qu’il s’en fait n’est pas du tout dans la ligne de Jésus.

Pour lui, comme pour ses contemporains, le Messie c’est celui qui va enfin rétablir la suprématie du Peuple Juif. N’oublions pas que cela fait six cents ans que le peuple juif subit l’oppression étrangère : ils ont été déportés à Babylone, puis se sont retrouvés sous la tutelle des grecs, et maintenant ils subissent l’oppression romaine … le Messie tant attendu ne peut être que leur Libérateur !

On pourrait se poser la question, aujourd’hui est-ce que nous ne sommes pas comme Pierre « parasités » sur l’identité de Jésus, sur l’image que l’on se fait du Messie, sur l’image même de Dieu ?

Regardez les images que nous ont laissé les artistes du Moyen-Age dans nos cathédrales et nos églises … Le Jugement Dernier a souvent la première place, allez à la cathédrale d’Albi par exemple ! On nous a transmis l’image d’un Dieu qui juge nos actions, un Dieu qui nous surveille, qui nous épie, qui comptabilise nos fautes et qui au final nous punira…Un Dieu qui nous donne mauvaise conscience, qui nous poursuit jusque dans la tombe … Rappelez-vous le célèbre vers de Victor Hugo : « L’œil était dans la tombe et regardait Caïn ! »

Il y a bien quelques malins qui réussissent à déjouer ce regard de Dieu … Je vais vous raconter une petite histoire ... Une fois n’est pas coutume !

Cela se passe dans une école, religieuse certainement … A l’entrée de la cantine il y a  a l’entrée un panier de pommes avec un écriteau « N’en prenez qu’une, Dieu vous surveille »  et à la sortie un panier rempli de gâteaux, mais on a dû oublier l’écriteau … Un petit malin à écrit sur un morceau de papier « Servez-vous copieusement, Dieu surveille les pommes ! »

Nous sommes que vous le vouliez ou non « parasités » par cette image d’un Dieu qui nous espionne, qui nous surveille et qui au final nous punit !

Pierre ne pouvait pas imaginer une autre image  qu’un Messie triomphant et vainqueur !

Comme il nous est difficile encore aujourd’hui l’idée d’un Messie humble, monté sur un anon le jour des rameaux, où s’abaisser pour laver les pieds de ses disciples le soir du Jeudi-Saint, où l’image d’un Dieu qui nous aime au point de tout oublier pour faire la fête au retour de l’enfant prodigue.

Dieu n’est pas raisonnable ! Et pourtant tout au long de la Bible, c’est l’histoire d’un roman d’amour pour son peuple ! C’est ce que nous disait Jérémie dans la première lecture : « Tu as voulu me séduire et je me suis laissé séduire … » et St Paul qui nous parle de « la tendresse de Dieu »

Avec Jésus, on peut voir jusqu’où va l’amour … Il donne sa vie ! Il nous invite à nous surpasser : prendre sa croix et le suivre…

N’oublions pas cette parole de Paul : « L’Amour ne passera jamais ! »

Père Charles de Llobet

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

alain B 01/09/2014 09:21

Avant dernière ligne prendre sa croix.
Mais ce n'est pas grave du tout. J'ai bien aimé ce "sermon" qui ne sermonne personne!
Alain B.

Kim-Liên 01/09/2014 19:38

Super !!!! Je crois que Charles est content aussi. Il a pris son temps pour faire ce fichier. J'ai voulu le publier avant minuit, et voilà je n'ai pas vu "la croix". Un grand merci et à bientôt.