« Bénis soit celui qui vient, le Roi, au nom du Seigneur » !!!

Merci de cliquer sur cette photo pour visualiser l'album

Une foule qui acclame son roi avec des cris de joie tout en agitant des rameaux pour manifester son enthousiasme. C’est ce que nous avons vécu lors de cette merveilleuse célébration des Rameaux en l’église Ste-Radegonde qui, pour l’occasion, était pleine à craquer. Vraisemblablement une joie très proche de celle des habitants de Jérusalem il y a environ deux mille ans quand Jésus de Nazareth entrait dans cette ville monté sur le dos d’un ânon.

Mais les sentiments vécus pendant cette célébration ne se limitent pas, hélas, à la joie et l’enthousiasme. En effet, la lecture de la Passion du Christ, évoquant son arrestation, sa condamnation, sa souffrance et sa mort sur la croix nous plonge dans l’extrémité opposée de la palette possible des émotions.

Lors de ce récit tragique, en fonction de notre propre sensibilité, nous sommes touchés au plus profond de nos cœurs par tel ou tel passage. C’est selon.

Personnellement, chaque fois que j’écoute le récit de la Passion, les deux passages qui me touchent le plus sont :

  • Quand Jésus croise le regard de Pierre après que celui-ci l’eu renié trois fois : « Le Seigneur, se retournant, posa son regard sur Pierre ». Quand j’entends cette phrase j’ai l’impression de voir ce regard de Jésus plein d’amour et de compassion se poser sur moi et, je l’avoue, j’en ai des frissons.
  • Le dialogue entre Jésus et le ‘bon larron’ : « ‘Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume’.  Jésus lui déclara : ‘Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis’ ». Cette repentance de dernière minute mais on ne peut plus sincère et la miséricorde divine qui s’ensuit me bouleversent au plus haut point.

A vous qui êtes arrivés à lire cet article jusqu’au bout, je vous invite à nous dire par écrit dans la partie « Commentaires » ci-dessous quel est le passage du récit de la Passion qui vous touche le plus et pourquoi. Oserez-vous prendre le temps de le faire ? Je l’espère. Cela serait enrichissant pour tout le monde. Merci d’avance !

Et un grand merci à tous ceux qui ont participé à cette belle célébration de la messe des Rameaux !

Bruno Piquet

Messe des Rameaux, 10h30, à Ste-Radegonde, 10 avril 2022
Messe des Rameaux, 10h30, à Ste-Radegonde, 10 avril 2022

Messe des Rameaux, 10h30, à Ste-Radegonde, 10 avril 2022

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
"C'était environ la 6ème heure;l 'obscurité se fit sur toute la terre jusqu'à la 9ème heure car le soleil s'était caché.Le rideau se déchira par par le milieu."<br /> La terre est en effroi devant ce qu'on a fait au fils de Dieu ; la terre entière est en deuil!
Répondre
C
« Le Seigneur, se retournant, posa son regard sur Pierre ».<br /> <br /> Je ne peux m’empêcher d’être ému jusqu’aux larmes<br /> : Jesus le Christ se retourne ……il retrouve son ami perdu dans la masse …..il le regarde, et dans ce regard, il redonne sa dignité à son disciple qui s’est perdu, qui a manqué …de courage peut-être, pourtant Pierre avait tout quitter, avait tirer l’épée, pour défendre Jesus……et durant le propre procès indigne, le procès durant les ténèbres ……<br /> <br /> J’y ressens toute notre vanité et aussi tout ce qui fait notre condition d’homme <br /> <br /> <br /> Et ce sera <br /> <br /> Ecce homo ….voici l’homme !<br /> <br /> <br /> <br /> Et enfin <br /> la seule voie possible, la solution «  je remets mon esprit entre tes mains » Jesus le Christ, Vrai Dieu né du vrai Dieu , accepte de se faire jusqu’à l’ultime déchéance, homme ! donc mortel ! <br /> Dieu est homme !!!!!!!!!!!<br /> <br /> Il nous démontre à nous, homme si peu crédule, si lâche, si fragile que si Dieu est aussi homme, il nous explique que l’homme a aussi une part de la divinité ! puisque Christ devenu homme par son incarnation il est aussi tout comme nous homme dans la mort. <br /> Si Christ meurt l’homme ressuscite tout comme lui ressuscite ! <br /> <br /> Méditons et prions !
Répondre