Être à la messe de l'installation de notre nouveau pasteur

Malgré le froid autant dehors que dedans, j’y étais! Oui, j’y ai été à la cathédrale ce dimanche 30 janvier 2022 pour l’installation de notre nouveau pasteur : l’Archevêque Guy de Kérimel, et j’ai été premier rang, en plus ! 

14h 30, l’orgue fait retentir ses premières notes et bientôt apparaît la tête de la procession. Les servants de messe, quelques diacres, quelques prêtres, une trentaine d’évêques invités puis le voici, le voilà… Monseigneur Guy de Kérimel qui monte les marches de l’estrade et va se placer avec les autres évêques. 
Monseigneur Olivier de Germay, ancien toulousain et maintenant archevêque de Lyon, prend la parole. La lettre apostolique du pape François qui désigne Monseigneur Guy de Kérimel comme nouvel archevêque de Toulouse est présentée à tous puis lue. Ceci fait, l’ex évêque de Grenoble peut recevoir sa crosse et s’asseoir sur le siège épiscopal, la cathèdre. Des applaudissements chaleureux ovationnent le nouvel archevêque de Toulouse ! 

Après des présentations de la région et de sa situation ecclésiale par la responsable des laïcs en mission et du vicaire général qui fait un clin d’œil au sport favori des toulousains en offrant un ballon de rugby à Monseigneur Guy de Kérimel, la messe peut commencer. 

Une messe solennelle, simple, sobre peut-être à l’image de notre archevêque qui, d’une voix posée, a fait une belle homélie et dit un mot de remerciements pour clôturer cette célébration. 
Oui, il faisait froid mais j’y étais et je suis heureux d’avoir assisté à cette messe d’installation et d’avoir eu l’honneur que Monseigneur de Kérimel vienne me saluer à sa sortie. 
Je souhaite la bienvenue à notre nouveau pasteur qui, comme il l’a dit, marchera devant, avec et derrière son troupeau que nous sommes, nous, catholiques du diocèse de Toulouse. 

Jean-Luc Donnadieu
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Merci pour ce bel article Jean-Luc ! N'ayant pas pu assister à cette messe c'est avec beaucoup de plaisir et d'intérêt que je l'ai lu.
Répondre