Publié par Claire

« Rien de nouveau sous le soleil » (Qo 1, 2-11) cette expression du Qohélet nous amène à partager ces quelques mots avec vous. [ ‘Rien de nouveau sous le soleil’ signifie que rien ne change, tout n’est qu’un perpétuel recommencement. Même si le monde semble évoluer, ce sont les mêmes événements qui se produisent et se reproduisent sous des apparences différentes et au final le monde demeure identique à ce qu’il était. Ne dit-on pas que « l’histoire se répète » et que « les jours se suivent et se ressemblent » ? Même à notre échelle quotidienne, il suffit d’allumer la radio ou la télévision pour entendre des reprises de titres datant de quelques années et remis au goût du jour ou voir des remakes de films dépoussiérés avec les derniers effets spéciaux. Si l’impression de nouveauté peut marcher chez les plus jeunes, pour les autres, c’est un sentiment de « déjà vu, déjà entendu » ] !

Autrement dit, cette création, cet environnement sont disposés pour nous par Dieu. Comment pouvons-nous les gérer, les entretenir pour le bien de tous, surtout pour les générations à venir ? Aujourd’hui, le 22 septembre 2022, l’Eglise verte propose la "journée mondiale sans voiture »

Merci à l'auteur de cette image

Et nous, nous vous proposons cette prière :

Pardonne-nous, Seigneur, pour notre horizon fermé
nous empêchant de remettre à nos enfants
une terre fertile et propre.
Pardonne-nous, Seigneur,
pour notre égoïsme avide,
pour nos mains fermées
qui saisissent tout ce qu’ils touchent
et pressent si fort pour vider les ressources naturelles.
Ouvre nos mains, Seigneur,
à la joie du partage.
Enseigne-nous le geste généreux du semeur,
de sorte que nous puissions semer des graines sans se demander
qui tirera bénéfice des fruits de la moisson.
Amen.
 
Par Luca M. Negro

Donne la sagesse aux personnes qui gouvernent afin que les décisions prennent soient toujours au profit de l’environnement.

Vos commentaires sont toujours les bienvenus. Merci.

(si ceci vous intéresse)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article