Mgr Guy de Kerimel, 26 juin 2022 : Homélie des ordinations presbytérale et diaconale

[...] Vous êtes donc engagés à la suite du Christ. Or le chemin de Jésus sur cette terre L’a conduit à Jérusalem pour y accomplir le salut de l’humanité en offrant sa vie sur la croix et en ressuscitant d’entre les morts. Le chemin mène à la croix du Christ et à sa Résurrection, pour vivre d’une vie nouvelle dans la liberté des enfants de Dieu. C’est ce que vous allez prêcher, enseigner, célébrer, et que vous avez à vivre. Le Seigneur vous appelle à vous attacher à Lui sans partage et à témoigner par votre vie de la Bonne Nouvelle que vous avez mission d’annoncer. La croix du Christ est le passage obligé pour entrer dans la vie nouvelle et dans la vraie liberté, elle se concrétise dans les renoncements que vous avez déjà acceptés et ceux que le Seigneur vous demandera. Vous avez quitté des relations, des biens, un pays, un milieu familial, mais vous recevez au centuple avec, en plus, cette liberté intérieure indispensable au déploiement de la charité pastorale. Vous avez renoncé à vous laisser mener par les tendances égoïstes qui font la guerre à l’âme, pour marcher sous la conduite de l’Esprit Saint. C’est Lui qui met en vous ce feu de la charité qui vous fait aller au-devant de tous ceux que le Seigneur met sur votre route, et qui vous fait prier, intercéder pour qu’ils accueillent le salut de Dieu.

Vous êtes envoyés pour annoncer la victoire du Christ sur le péché, le mal et la mort, et pour faire entrer ceux qui accueillent la Parole de Dieu dans l’Alliance Nouvelle et Éternelle par les sacrements que vous confèrerez. Cette victoire est celle de la croix du Christ, par laquelle nous vient toute grâce. Jésus n’a pas détruit ses ennemis par un feu venu du ciel, mais Il les a aimés jusqu’à donner sa vie pour eux. S’Il a envoyé un feu venant du ciel, c’est le feu de l’Esprit Saint, donné pour la rémission des péchés, pour transformer le pain et le vin en Corps et Sang du Christ ; Il est donné pour la réconciliation et la guérison, pour la vie nouvelle, la communion, la charité fraternelle et la paix. Jésus n’est pas venu pour condamner ni détruire, mais pour sauver. Ses ministres n’ont pas d’autres armes de victoire que le glaive de la Parole de Dieu et la croix du Christ.[...] 

https://toulouse.catholique.fr/Homelie-des-ordinations-presbyterale-et-diaconale 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article