Colomiers

Vol au-dessus de l'Eglise Sainte Radegonde de Colomiers
Intention de prière de messe

 

 

Lourdes - Grotte en direct

 

Publié par Ludovic Baudin

Les lépreux purifiés, Naaman le Syrien purifié. Ce sont les textes du jour...

Par la foi, les lépreux et Naaman firent ce que le Seigneur leur demanda : demander d'être guéris pour les uns, de se plonger 7 fois dans le Jourdain pour l'autre.

La première chose commune à ces personnages est de se reconnaître malades. Nous reconnaissons-nous malades lorsque nous nous approchons de la Table du Seigneur le dimanche ? « Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serai guéri. »  dit-on à chaque Eucharistie. Nous reconnaissons donc que nous sommes souffrants... Pour guérir, il faut se reconnaître souffrants, ne pas faire le fier, ne pas pérorer et se croire tout puissant.

Il existe de nos jours des lieux, des piscines à Lourdes, des thermes... dont on dit : "j'y crois" ou bien "je n'y crois pas"... On préfère parfois faire des sacrifices pour être exhaussés, donner de l'argent, se priver de ceci ou de cela...

Mais la guérison du Seigneur, le Salut de Dieu sont gratuits !!! Et cela a du mal à rentrer dans nos têtes de personnes du XXIème siècle. Ne sommes-nous pas orgueilleux sur les bords ? Naaman était riche et voulait acheter sa guérison... Elisée lui a fait comprendre que la façon de faire du Bon Dieu n'était pas celle des hommes...

Les piscines de Lourdes et les thermes sont des lieux où l'on va humblement. On y demande la guérison. Nous y recevons parfois la guérison visible, mais aussi invisible de l'esprit. Bien sûr, les thermes ne sont pas reconnus par l'Eglise comme lieux de sanctification, mais tout dépend de l'état d'esprit dans lequel nous nous y rendons... Je suis allé à Luchon dans la dynamique de guérison du corps par les soins prodigués par le personnel des thermes chaque jour, j'y suis allé dans la dynamique de guérison de l'esprit par ce temps de repos, loin du boulot et des tracasseries de ce siècle, et j'y suis allé dans la dynamique de guérison de l'âme par l'eucharistie quasi quotidienne, par de Saintes lectures, par un temps de prière personnelle chaque jour plus long qu'à l'accoutumée et par la contemplation du Dieu Créateur dans les quelques randonnées en montagne que j'ai pu faire.

Dieu guérit, j'en suis le témoin aujourd'hui. Ce n'est pas d'un miracle dont je veux parler là, non, mais, comme Naaman, comme les lépreux, j'ai pris le temps de me tremper dans les piscines, de recevoir de la boue chaude, de me faire masser au jet, de recevoir de la vapeur chaude sur les parties douloureuses de mon corps tout en priant et en me remettant dans les mains du Seigneur. Non, ce n'est pas un miracle, mais je me suis conformé à ce que m'a prodigué mon médecin pour le corps et l'esprit, et au prêtre pour l'âme... Dieu n'agit pas sans cesse avec des miracles ! Ne soyons pas à la recherche de miracles, mais appliquons les prescriptions du Seigneur que nous lisons chaque jour dans la Bible, et Dieu guérit les corps et les cœurs.

Ludovic B.

Merci à l'auteur de cette photo

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
J"ai beaucoup aimé ton article, Ludovic. Merci d'avoir partagé avec nous cette expérience de ta cure, physique .... et spirituelle !
Répondre