Dimanche de Pentecôte B

La Pentecôte est une belle fête pleine de surprises. Il y a la surprise de ce grand vent mystérieux. D'où vient-il ? Où entraine-t-il ? Notre foi nous donne les réponses : c’est le vent de l’Esprit de Dieu. Il vient du Père, il est l’Esprit d’amour de Jésus qu’il avait promis à ses amis et ce souffle, cet Esprit va les emmener très loin.

Et il y a la surprise des langues de feu. Ce feu ne fait pas mal, il ne détruit pas, il réchauffe, c’est le feu de l’amour, et il permet de parler toutes les langues. Et l’effet est immédiat parce que les personnes de tous les pays entendent les merveilles de Dieu dans leur propre langue. Et le résultat, c’est la joie, l’émerveillement.

La Pentecôte est un nouveau départ pour les apôtres, on peut dire que c’est le début de l’Eglise. Jésus n’est plus avec eux physiquement, mais il les remplit de son Esprit qui est une force qui va les envoyer très loin. C’est surtout une force d’amour. Lorsque Jésus avait promis d’envoyer son Esprit, avant sa mort et sa résurrection, il avait aussi recommandé à ses amis : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». C’est bien l’Esprit d’amour qui est envoyé. C’est l’amour entre le Père et le Fils que Jésus veut partager, non seulement avec ses amis, mais avec tous les hommes.

L’amour connait des résistances, des hostilités. C’est pour cela que Jésus parle dans l’évangile de l’Esprit-Saint comme le Défenseur. Il ne promet pas que la vie chrétienne et l’annonce de la foi seront faciles, les obstacles et persécutions que Jésus a connus, son Eglise va les connaitre aussi. Mais l’Esprit est un défenseur qui saura promouvoir le bien contre le mal. C’est l’Esprit de vérité que Jésus avait promis. La vérité, tout le monde la cherche. Beaucoup sont des chercheurs de Dieu. L’Esprit de Jésus nous apprend à connaitre la vérité. Il y a bien un sens à la vie, il y a une source, un commencement dans l’amour de  Dieu, et une finalité, un Royaume de l’amour. Ce Royaume, nous y goûtons déjà. Il est rempli de fruits. Les fruits de l’Esprit que St Paul énumère : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur, maîtrise de soi. St Paul nous avertit que pour bien profiter de ces fruits, il faut combattre l’impureté, la débauche, la jalousie, et toute la liste qu’il énumère. La vie chrétienne est un combat intérieur contre le mal que l’Esprit-Saint nous permet de remporter.

Et la vie chrétienne est une expansion du Royaume de l’amour grâce à l’Esprit qui nous envoie, qui souffle dans nos voiles. La Pentecôte s’est passée lorsque les disciples de Jésus étaient réunis et priaient autour de Marie. C’est ensemble, en Eglise que se fait l’envoi, ce n’est pas chacun dans son coin. L’expansion du Royaume se fait en parlant dans la langue de ceux et celles vers qui nous allons. La première tâche des missionnaires, c’est d’apprendre la langue de ceux vers qui ils sont envoyés. Aujourd’hui, sans aller loin, nous avons à être missionnaires en témoignant de Celui qui nous habite. Pour cela nous devons avant tout être à l’écoute, et essayer d’apprendre le langage des jeunes par exemple, si l’Esprit nous envoie vers eux. Ou apprendre la culture de l’autre s’il (elle) arrive d’un autre pays, et communiquer par le langage de l’amour, de la fraternité, de l’écoute bienveillante.

La Pentecôte s’est passée à Jérusalem, qui veut dire ville de la paix. Aujourd’hui, Jérusalem porte mal son nom parce que de violentes altercations ont eu lieu au sein de la ville sainte. Et d’autres guerres éclatent dans le monde. Soyons des artisans de paix grâce à l’Esprit que Jésus nous donne en abondance pour gagner le monde d’aujourd’hui

P. Jean-Christophe Cabanis

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article