Pourquoi une initiation à la pensée sociale de l'Eglise ? - De quoi traite cette pensée sociale ... ?

JEAN-PAUL  II : 

« l'enseignement social  de  l' Église doit  être proclamé  sur  les toits . »
 « (Il) est l’un des instruments privilégiés que le Saint Esprit a donnés à l’Eglise » 
« c'est  une  partie  essentielle  du  message  chrétien »
« ( il ) doit avoir sa place dans la catéchèse […] dans la formation permanente des pasteurs et des laïcs »
«pour  aider  à  retrouver  le  chemin  qui  conduit  au  bonheur  temporel »

« Il faut  répéter  qu'il  n'existe  pas  de  véritable  solution  de  la  question  sociale  hors  de  l'Évangile » [qui est une de ses sources]
« La  "nouvelle  évangélisation"  [.......]  doit  compter  parmi  ses  éléments  essentiels   l'annonce  de  la  doctrine  sociale  de  l'Église » 
 
PAUL VI  
:  

« Des  principes  de  réflexion, des critères de jugement et des directives d’action » 


 Que  ce  trésor  sans  équivalent  connu  cesse,
grâce à  notre  intervention ,     

      d'être   «  le  secret  le  mieux  gardé  de  l'Église »  !
(secret  involontaire  qu' imposent  les  circonstances extérieures )

DE  QUOI  TRAITE  CETTE  PENSÉE  SOCIALE,
POUR  NOS  VIES  QUOTIDIENNES ?

Devoirs  et  droits  de  la  personne ( dont le  droit  à  la  vie ),  famille,  travail,  propriété, entreprise, vie économique, écologie, culture, politique et vie civique, liberté religieuse, relation entre peuples, guerre et paix.

Ses bienfaits  

1/Elle  manifeste la  bonté  de  Dieu  pour  tout  être  humain 

 Jean-Paul II  :  « à  tout  homme , en  tant  que  telle , elle  annonce  Dieu et  le  mystère  du  salut dans le Christ »

- Elle  étend  et  élargit  les conséquences  de  paroles  de  Jésus :

« Aimez-vous les  uns  les  autres  comme  je vous ai  aimés. »

« Je suis  venu  jeter  un  feu  sur  la  terre , et  comme  je  voudrais  que  déjà il fût  allumé . »

- Elle  fait  mieux  comprendre  une  partie de  ses  propos , source partielle  de  la  pensée  sociale .

- Par  le  socio-politique ( ! ....) , elle  fait entrer  plus  avant dans  l'intimité avec  chacune  des  Personnes  divines  ; prier  apparaît  plus  urgent et  plus  nécessaire , fréquenter  les  sacrements  aussi.

L'espérance et  l'espoir  suscités portent  à  plus  de  joie intérieure ,à  une  meilleure  humeur ( pour  les  autres ! .....)

" Ton  amour  me  fait  danser  de  joie ;
devant  moi , tu  as  ouvert  un  passage . 
 Tu  combles  à  la  face du  monde  ceux  qui  ont  en  toi  leur  refuge .
(Psaume  30)

Jean-Paul II : «  la  foi [.....]  est   précisément  le point de départ  de  la  doctrine  sociale  de  l'Église »

Benoît XVI   : «  C'est  un  instrument  et  un  lieu  indispensable  de  l'éducation  de  la  foi . »

- Elle enrichit  toute  personne qui  se  l'approprie , et qui  en  vit  au  moins  un  peu en  actes :  donc  spirituellement,  mais  aussi moralement,  psychologiquement,  socialement  bien sûr,  voire matériellement .

- Elle  fait normalement  , de  chacun ,  un  chrétien  plus  cohérent , plus fidèle , plus  convaincu et plus convaincant  de  la  bonté  de Dieu .

2 - La  qualité de notre vie dépend en partie de notre connaissance de cet enseignement           

Dieu nous fait honneur : "sel de la terre",  "levain dans la pâte",  "lumière du monde" !  Mais quelle responsabilité enthousiasmante,  réjouissante !

Cet enseignement est une preuve supplémentaire de l'amour divin  pour tout homme.

 Il donne les directives minimales pour  répondre aux besoins vitaux et immédiats de chacun   et aux aspirations parmi les plus profondes de tout cœur  humain.

 Car c'est aussi l'humanisme le plus complet et le plus "poussé" qui existe !

Pour des choix et des décisions importantes, il aide à distinguer une taupinière d'avec une montagne :  et que des  taupinières dans nos vies !       

Gagnez du temps ! Cet enseignement donne des "pistes" et des raccourcis peu ou pas pratiqués : perdre un peu de temps,  volontairement,  afin de le découvrir,  cela peut éviter d'en perdre plus encore, plus tard !

La pensée sociale de l'Église ouvre à une meilleure intelligence du désordre de ce monde !...

Conflits sociaux, politiques, économiques, culturels, etc. : le sens de nos coresponsabilités  civiques et sociales, si petites soient-elles,  peut s'éclairer et se vivifier (avec les bonnes  retombées pour chacun).

Il peut nous réconcilier avec tel ou tel aspect de la vie en société. Par exemple, certains trouvent la politique  irrémédiablement "sale" : le pape François pense, après Pie XI, que la politique, quand elle est au  service du bien  commun,  devient une activité moralement noble. (« La joie de l’évangile » §205 )                                    

Clairement ce qui va bien dans notre pays irait mieux et son  avenir serait mieux assuré ; ce qui ne va pas régresserait, ou serait minimisé, partiellement neutralisé.

D'où les paroles de Jean-Paul II : « l'enseignement social de l'Église doit être proclamé sur les toits », avec  « sa place [ … ]  dans la formation permanente des pasteurs et des laïcs »

CLIN  D'OEIL  HISTORIQUE              

Les droits de l'homme ont leur fondement dans la Bible ( "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" et le Décalogue ). La Déclaration de l'ONU  a été rédigée avec un œil  sur l'enseignement social de l'Église.  

Le premier,  Jésus a posé les bases de la laïcité (Rendez à César,  etc. )          

Les débuts de la démocratie remontent à la "Règle" de saint Benoît pour les moines (encore aujourd'hui) : nous  pourrions  nous  en  inspirer  au  plus tôt ...

La législation du travail doit énormément aux députés catholiques sociaux  des 19ème et 20ème siècles.  Les  expériences  faites à leur suite  par  des  chefs  d'entreprise  chrétiens ont été en parie  reprises  par l'Église.

L'écologie ? Le livre de la Genèse,  saint François d'Assise,  et encore bien plus les moines de saint Benoît au long des siècles.

N'oublions pas les  hôpitaux  , créés  et  répandus  par l'Église , au long  des  siècles , et aujourd'hui encore , à présent  dans  le  monde entier.

Les initiatives d'humanisation et d'évitement de la guerre , depuis  le  11ème siècle jusqu'à Jean- Paul II inclus .

Les principes de l'économie sociale et solidaire ( 10°/° de l'économie française) ont reçu une influence chrétienne .

Sans parler des fondements  et  d'une  partie  de  la  culture universelle ( arts , écoles , invention et propagation des universités , pensée politique et juridique , philosophie , etc.) .

Claude F.

Le service national « Famille et Société » de la Conférence des évêques de France a élaboré un parcours de formation pour « connaître la pensée sociale de l’Église et la mettre en pratique », avec l’objectif de la faire découvrir à un « large public ». Le livre "Notre bien commun" (Éditions de l’Atelier), accompagné d’un DVD, sort depuis le 21 février 2014 en librairie.
Le service national « Famille et Société » de la Conférence des évêques de France a élaboré un parcours de formation pour « connaître la pensée sociale de l’Église et la mettre en pratique », avec l’objectif de la faire découvrir à un « large public ». Le livre "Notre bien commun" (Éditions de l’Atelier), accompagné d’un DVD, sort depuis le 21 février 2014 en librairie.

Le service national « Famille et Société » de la Conférence des évêques de France a élaboré un parcours de formation pour « connaître la pensée sociale de l’Église et la mettre en pratique », avec l’objectif de la faire découvrir à un « large public ». Le livre "Notre bien commun" (Éditions de l’Atelier), accompagné d’un DVD, sort depuis le 21 février 2014 en librairie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article