Psaume 106/107 - Rendez grâce au Seigneur : il est bon ! Éternel est son amour !

Lecture Priante du psaume du 12ème dim du Temps Ordinaire année B
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.
1. Que dit ce psaume ? 2. Que me dit ce psaume ? 3. Que vais-dire au Seigneur dans la grâce du psaume.
Psaume 106/107
01. Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son amour !
21. Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour,
22. qu'ils offrent des sacrifices d'action de grâce,
24. ceux qui ont vu les œuvres du Seigneur et ses merveilles parmi les océans.
25. Il parle, et provoque la tempête, un vent qui soulève les vagues :
26. portés jusqu'au ciel, retombant aux abîmes, : leur sagesse était engloutie.
28. Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de la détresse,
29. réduisant la tempête au silence, faisant taire les vagues.
30. Ils se réjouissent de les voir s'apaiser, d'être conduits au port qu'ils désiraient.
31. Qu'ils rendent grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes.

Un long psaume d'action de grâce (43 versets). Le verset 1 choisi comme refrain par la liturgie de ce dimanche chante la bonté du Seigneur, éternel est son amour ! Une grande fête à Jérusalem, de nombreux pèlerins, qui veulent remercier Dieu qui a tiré son peuple de grands dangers, dangers actuels ou récents, ou dangers anciens. Les lévites ont groupé les fidèles en quatre catégories de situations explosives. 1) voyageurs perdus dans le désert. 2) prisonniers. 3) malades. 4) marins dans la tempête. Un point commun à tous ces pèlerins, deux paires de refrains qui reviennent 4 fois dans le psaume dans son entier, en lettres rouges. Bien comprendre les deux étapes de réaction. En premier, crier vers le Seigneur, appeler au secours. Faire des reproches Dieu établir une conversation avec lui. Puis remercier, rendre grâce car ma foi en Dieu est une foi d'amour, d'espérance, de certitude de ses merveilles pour les hommes.

Aujourd’hui, c'est la quatrième situation, un navire en perdition dans la tempête. Des marins angoissés, pourtant avec un savoir-faire bien réel, avec de l'expérience professionnelle, leur sagesse était engloutie. Un passage du livre de Job, première lecture de ce dimanche : Le Seigneur s'adressa à Job du milieu de la tempête... La situation de Job est devenue tempétueuse. Il a tout perdu, santé, famille, gagne-pain, amis, etc. Dieu est présent dans toute situation où il va intervenir comme sauveur. La scène de la tempête apaisée, évangile de ce dimanche (Marc 4,35s.). Survient une violente tempête... Tempête sur le lac, surtout tempête dans le cœur des disciples embarqués... Où es-tu, Jésus ? Tu dors ! Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ?

L'annonce de Dieu à Zacharie d'une grossesse de son épouse stérile. Zacharie fut bouleversé et la crainte le saisit. La Vierge Marie a eu un moment de ''tempête'' en son cœur devant le message surprenant du Seigneur. Quelque temps après, devant Élisabeth qui la visite, elle proclame : Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Marie et Joseph cherchant Jésus pendant 3 jours dans Jérusalem.(Luc 2,41s.) Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! Une ''tempête'' dans le cœur de parents...

Dans nos vies, toutes sortes de ''tempêtes'' : échecs, maladies, abandons, choix difficiles, raz-de-marée économiques ou politiques, guerres, famines, migrations, etc. Pour l’Église, ses tempêtes actuelles et passées... Mais en Dieu il y a une source d'espérance, pour les ''marins'' que nous sommes, qui affrontons la haute mer de la vie. Leur sagesse était engloutie. Notre ''sagesse'' notre formation, notre expérience de la vie. Nous nous croyons forts, nous pensons régler nos problèmes tout seuls.

le 27 mars 2020 Pape François

Seigneur, bénis le monde, donne la santé aux corps et le réconfort aux cœurs. Tu nous demandes de ne pas avoir peur. Mais notre foi est faible et nous sommes craintifs. Mais toi, Seigneur, ne nous laisse pas à la merci de la tempête. Redis encore : ''N’ayez pas peur '' (Mt 28, 5). Et nous, avec Pierre, “nous nous déchargeons sur toi de tous nos soucis, car tu prends soin de nous” (cf. 1P 5, 7).

Paul C.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article