Psaume 97(98) Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations.

Lecture Priante du psaume du 6ème dim de Pâques B
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.
1. Que dit ce texte ? 2. Que me dit ce texte ? 3. Que vais-dire au Seigneur ? Afin de vivre dans la grâce du texte.
****************
Psaume 97(98)
01. Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles ; par son bras très saint, par sa main puissante, il s'est assuré la victoire.
02. Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations ;
03. il s'est rappelé sa fidélité, son amour, en faveur de la maison d'Israël ; la terre tout entière a vu la victoire de notre Dieu.
04. Acclamez le Seigneur, terre entière, sonnez, chantez, jouez !

**************

Un chant nouveau ! Un chant pour célébrer un acte sauveur de Dieu en faveur de son peuple. Avec ce psaume 97 nous sommes dans le cadre du retour d'Exil, des 70 ans dans la Babylonie. Le peuple a vécu un nouvel Exode, où Dieu jadis avec Moïse a fait des merveilles. La fête annuelle des Tentes (Souccot), à l’automne, une fête religieuse et populaire, célébrait les merveilles de Dieu. Un Dieu qui par son bras, par sa main, est le seul à pouvoir assurer le salut, c'est-à-dire la victoire (3 fois ce mot).Quand Dieu accorde le salut, la libération, il rétablit ainsi la justice. Et ce ''fait d'arme'' sans violence, en faveur de la maison d'Israël l'est aussi pour les nations, pour les non-juifs, pour la terre tout entière.
 
Ce psaume 97 est en symbiose avec la première lecture. Quelques citations : Dieu accueille, quelle que soit la nation... même sur les nations, le don de l’Esprit Saint... Le psaume invite à chanter la grandeur de Dieu. Dans la suite du psaume, ces mots non choisis pour ce dimanche : Que résonnent la mer et sa richesse, le monde et tous ses habitants ; que les fleuves battent des mains, que les montagnes chantent leur joie. Un applaudissement de toute la création, car il y a un salut de Dieu pour elle.
 
Le vieux Syméon accueillant dans le Temple Marie, Joseph et le bébé Jésus : Mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël (Luc 2,25s.) Ma lecture priante à partir du mot ''victoire'' : Rendons grâce à Dieu qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ. (1 Cor 15,57).
 
Qui dit ''victoire'' dit ''combat'' ! Beaucoup de combats dans une vie personnelle, familiale, sociale, professionnelle, citoyenne, etc. Besoin d'un armement personnel spirituel. Ce texte de l'apôtre Paul à la communauté d’Éphèse : Prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi, vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon. Oui, tenez bon, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais. Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. (Éphésiens 6,10s.)
 
Oraison liturgique. (Psautier œcuménique)
Tu t'es rappelé, Seigneur, ta fidélité quand tu as fait venir ton Fils en ce monde et assuré sa victoire sur la mort. Fais connaître aux hommes de ce temps son règne de justice, pour que la terre entière, à la vue de tes merveilles, chante le chant toujours nouveau de la reconnaissance.

Paul C.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article