Psaume 33/34 Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur

Lecture Priante du psaume du 4ème dim du Carême année C (Ps 33)
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.
1. Que dit ce texte ? 2. Que me dit ce texte ? 3. Que vais-dire au Seigneur et vivre ?

***************************

Psaume 33/34
02. Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres.
03. Je me glorifierai dans le Seigneur : que les pauvres m'entendent et soient en fête.
04. Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom.
05. Je cherche le Seigneur, il me répond : de toutes mes frayeurs, il me délivre.
06. Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage.
07. Un pauvre crie ; le Seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses.

******************************

Un psaume alphabétique. Chaque verset débute par une lettre de l'alphabet hébreu, un alphabet complet (de A à Z, dirions-nous). Une durée complète dans le chant envers le Seigneur. Une invitation à ''chanter'' le Seigneur dans le ''complet'' de mes jours, par ma vie, ma prière, ma parole, par tout ce que je suis... Le refrain liturgique cite le verset 9 du psaume : Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur. Chanter la bonté du Seigneur avec ce psaume. ''Quoiqu'il en coûte'', selon une formule célèbre, en tout temps, dit le psaume. Toujours, quel que soit le temps, l'état de ma vie. Cinq fois le Seigneur est nommé, comme un signe de confiance en sa bonté, en toute circonstances personnelles et autres.
 
Un psaume d'action de grâce pour l'Alliance entre Dieu et son peuple. Je note les verbes bénir, glorifier, magnifier, exalter, délivrer, resplendir, sauver... Et qui va chanter cette louange pour les œuvres de Dieu ? Les pauvres (v.3 et 7). Les ''anawim'', un idéal biblique, les pauvres de Dieu, littéralement les ''courbés'', les ''inclinés'', les petits, les faibles, les affligés, les doux. Tous les humbles de cœur. Les parents de Jean-Baptiste et lui-même. Joseph et Marie. Et beaucoup d'autres dans l’Évangile. Ces pauvres-là sont invités à la louange. Un pauvre crie ; le Seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses.(v.7) Car il n'est que bonté.
 
Dans l'extrait du livre de Josué, première lecture de cette messe, il y a une invitation
sous-jacente à chanter ce que Dieu a fait de bonté pour son peuple en le libérant et en lui donnant une terre. L'évangile du jour, la parabole dite de l'enfant prodigue. En fait, il vaudrait mieux l'intituler la parabole du Père Miséricordieux, un père de bonté envers ses deux fils.
 
Que les pauvres m'entendent et soient en fête, prie le psalmiste. Un pauvre crie, le Seigneur entend, la certitude du priant. Jésus proclame une charte de la bonté de Dieu et du bonheur dans les béatitudes du sermon sur la montagne de Mathieu 5. Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. Un cœur de pauvre... A l'école de la Vierge Marie. Son Magnificat, en Luc 1. Mon âme exalte le Seigneur... Il s’est penché sur son humble servante... Sa miséricorde s’étend d’âge en âge... Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles...
 
Un pauvre crie. Le psalmiste. Moi à certains moments... Mais aussi tous les pauvres de notre monde dans une multitude de situations que nous exposent les médias... Et près de moi que je vais demander à l'Esprit Saint de me dire de faire... Le Seigneur entend le cri du pauvre que je suis. Et il entend par moi, il me dit de faire quelque chose , je suis sa main de bonté.
 
Réponds-moi, Seigneur, car il est bon ton amour.
Dans ta grande tendresse, regarde-moi.
(Ps 68,17)
 
Paul C.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article